Le tricycle rouge – Vincent HAUUY

tricycle rouge

C’est un bon livre.

J’ai été surprise parce que le résumé ne m’avait pas convaincue plus que ça, mais je me suis prise d’affection pour Noah Wallace. Peut-être parce qu’il a la même manie que moi : noter des mots compliqués, peu utilisés comme agélaste, obduration ou encore cacochyme.

Le livre est construit sur l’histoire de deux personnages qui n’ont rien en commun (au début), Noah et Sophie, une journaliste. Et il y a une alternance des personnages à pratiquement chaque chapitre. Noah est un ancien flic qui a perdu à la fois la mémoire et sa femme dans un accident de voiture. Et un de ses anciens collègues fait appel à lui pour une série de crimes assez horribles, perpétrés par un serial killer à qui il a déjà eu affaire. Autant vous dire que les crimes sont très sanglants ! Quant à Sophie, elle vient de quitter son fiancé, c’est une journaliste en quête du bon coup journalistique.

C’est donc un bon livre et pourtant à partir du dernier tiers je me suis ennuyée ; j’avais même hâte que ça se termine parce que la solution est apparue assez tôt et du coup, j’ai eu l’impression que la fin c’était plus du remplissage qu’autre chose. Une fois l’identité du serial killer annoncée, j’ai vu qu’il restait encore une bonne centaine de pages ! J’ai donc peiné à me motiver pour le finir…

C’est toutefois un bon thriller mais pas un coup de cœur !

NOTE :3

Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais un appel téléphonique va le contraindre à reprendre du service. Son ami et ex-coéquipier Steve Raymond a besoin de lui. Une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et le ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Tout porte à croire qu’un tueur en série présumé mort, le Démon du Vermont, est de nouveau à l’œuvre.
Dans le même temps, à New York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix.
Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :