Le livre des Baltimore – Joël DICKER

bm_CVT_Le-Livre-des-Baltimore_1043

Deuxième opus de la « saga » Marcus Goldman, le premier étant La Vérité sur l’affaire Harry Québert – que j’avais lu et adoré.

Ici on retrouve Marcus qui a connu un succès retentissant avec son premier livre. Il nous raconte l’histoire de sa famille, les Goldman : les deux frères, Saul et le père de Marcus, qui vivent respectivement à Baltimore et à Montclair. Le premier, Saul, est l’exemple même du self-made man made in America, avocat d’affaires qui a fait fortune. Marcus adore son oncle, ainsi que sa tante Anita et leur fils Hillel ; ils sont pour lui, la famille idéale. Avec Hillel, son cousin, et Woody (un gamin que la famille de Baltimore a recueilli), ils forment le gang des Goldman. Ils sont inséparables, jusqu’à un jour du Drame.

Marcus vit dans le passé. Au début, on n’a que son point de vue : l’oncle Saul est le préféré, celui qui a réussi, les Goldman de Baltimore sont la famille parfaite, ils réussissent tout ce qu’ils entreprennent, alors que ses parents sont des losers, qui vivent dans une ville paumé, sans standing. Puis ses impressions et ses souvenirs sont contredits au fil de la lecture par les différents protagonistes. Tout est basé sur le paraître, sur de fausses impressions. Les Baltimore étaient sur un piédestal pour Marcus, mais il s’avère que tout n’est que faux-semblants.

C’est un livre passionnant, qui se lit avec avidité, pourtant il n’y a pas d’enquête, ni d’intrigue à proprement parler. C’est juste l’histoire d’une famille, avec ses secrets, ses non-dits, ses rivalités. Marcus m’est apparu énervant : il ne vit qu’en ressassant le passé, en ne jurant que par le gang des Goldman et leur gloire passée. Ses souvenirs sont biaisés par son admiration et sa jalousie, et il tombe de haut à chaque révélation car ses cousins ne sont pas des demi-dieux, et les Baltimore ne vivent finalement pas sur le mont Olympe. Ils sont humains, ont des failles.

C’est un livre profondément humain, rempli de tendresse et d’amour. Ça pourrait être un livre écrit par n’importe qui car toutes les familles se ressemblent au fond.

Extrait :

Les livres sont plus forts que la vie. Ils en sont la plus belle des revanches. Ils sont les témoins de l’inviolable muraille de notre esprit, de l’imprenable forteresse de notre mémoire.

Note :4

Résumé :

Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l’auteur de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne.

Huit ans après le Drame, c’est l’histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu’en février 2012, il quitte l’hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s’atteler à son prochain roman. Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu’il éprouva jadis pour cette famille de l’Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s’effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu’au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu’est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?

Un commentaire sur “Le livre des Baltimore – Joël DICKER

  1. Ping : Bilan lecture #2 – La Papivore

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :