L’ogre des Ardennes – Stéphane BOURGOIN

9782246818991-001-T

Je suis une inconditionnelle de Stéphane Bourgoin. Pour ceux qui ne le connaissent pas, c’est le spécialiste français des tueurs en série. Il en a rencontré 77 à ce jour, pour la plupart américains. Si d’ailleurs vous vous intéressez au sujet, je vous invite à lire n’importe quel livre de Stéphane Bourgoin, mais si je ne devais en conseiller qu’un, ce serait Le Livre noir des serial killers – Dans la tête des tueurs en série.

Stephane_bourgoin_2011

L’ogre des Ardennes: Les derniers secrets de Michel Fourniret est son dernier livre sorti en novembre 2018. Il y parle de Michel Fourniret, le tueur en série français condamné à la perpétuité pour les sept meurtres de jeunes filles en Belgique et en France. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, un petit tour sur Google vous donnera tous les détails à connaître.

L’expert ès serial killeur

On retrouve ici la plume de Stéphane Bourgoin et sa méticulosité dans la rédaction des faits. Ce que j’aime chez lui, c’est qu’il rapporte les faits de manière quasi scientifique, sans sentiment. Les sentiments viennent à la fin lorsque Stéphane Bourgoin donne son avis sur le serial killer dont il parle. Pour Michel Fourniret, il écrit en post-face que ce livre l’a choqué et déstabilisé. En effet, comment rester insensible aux viols et meurtres de ces jeunes filles ? Il explique d’ailleurs comment il arrive à sortir de ces histoires : en écrivant tous ces livres et en participant à des conférences, il se sort les serial killer de la peau. Cela a un effet cathartique.

« Le plus abouti des criminels »

Dans ce livre, nous avons la parole des victimes avec notamment le témoignage de Danina Le Guennan qui a été violée par Fourniret en 1982 à l’âge de 14 ans. Il y a aussi les témoignages des familles des victimes, dont un qui m’a émue aux larmes : celui des parents d’Isabelle Laville. Il y a aussi la parole des enquêteurs. On y trouve les témoignages des policiers et experts qui ont eu affaire à Fourniret et sa femme, Monique Olivier, et notamment l’expert psychologue qui a dressé les profils psychologiques des deux accusés. Il a mis trois semaines à digérer les 9 heures d’entretien avec Michel Fourniret. Pour lui, Fourniret est le plus abouti des criminels, le plus organisé. Il est certain qu’il recommencerait s’il était libéré de prison.

On apprend également, et c’est révoltant, que des ADN inconnus ont été retrouvés dans la camionnette de Fourniret (celle dont il se servait pour enlever et violer les jeunes filles) et que ces ADN n’ont toujours pas été analysés ! Alors que tous les protagonistes de l’enquête sont certains que le couple de monstres a fait beaucoup d’autres victimes que celles qu’ils ont reconnues.

En un mot

Ce Michel Fourniret est un monstre de la pire expèce, et je me dis que sa bonne femme est peut-être pire encore.

Quant au livre en lui-même, pas de surprise : Stéphane Bourgoin m’a rarement déçue. J’ai eu l’occasion de le rencontrer en chair et en os, il est très intéressant. Pour peu que l’on soit intéressé par les tueurs en série !


Note :

4 stars

Extrait :

« Non seulement je les viole, mais je les tue aussi. Parce que si je ne les avais pas tuées, elles auraient eu des séquelles très importantes. Et leurs familles auraient souffert toute leur vie, alors que là, je les ai tuées. Donc les familles doivent me remercie. » – Michel Fourniret (NDLR je vous avais dit que c’était un monstre…)

Résumé de l’éditeur :

Pendant des années, il a agi en toute impunité. Depuis sa première condamnation en 1966, à l’âge de vingt-quatre ans, près de 40 ans de la vie d’un prédateur sexuel qui a su profiter des failles du système judiciaire et du manque de communication entre les différents services de police. A l’une de ses victimes en 2003, Michel Fourniret affirme :  » Je suis pire que Dutroux  » . Le 28 mai 2008, Michel Fourniret écope d’une réclusion criminelle à perpétuité incompressible pour sept assassinats, viols et enlèvements.
Son épouse et complice Monique Olivier est aussi condamnée à la perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 28 ans. En novembre 2018, il est jugé pour le meurtre de Farida Hamiche, commis le 12 avril 1988, pour s’emparer du trésor du  » Gang des postiches  » . Le 16 février 2018,  » L’ogre des Ardennes  » reconnaît les assassinats de Marie-Angèle Domece et de Joanna Parrish, tuées en 1988 et 1990, pour lesquels il doit passer en jugement en 2019.
Mais le passé criminel de Fourniret recèle encore beaucoup de zones d’ombre, notamment entre 1990 et 2000… Ce livre-témoignage retrace le terrible parcours du couple Fourniret-Olivier, mais il donne aussi la parole aux victimes et à leurs proches, aux enquêteurs, aux magistrats et avocats parties prenantes dans la traque d’un des pires tueurs en série ayant sévi en France et en Belgique.

3 commentaires sur “L’ogre des Ardennes – Stéphane BOURGOIN

  1. La fascination des tueurs en série .. ce besoin d’entrer dans leur cerveau et d’essayer de comprendre .. sûrement un livre compliqué à lire.

    J'aime

  2. Ping : Bilan lecture #3 – La Papivore

Répondre à elea1688 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :