La maison des oubliés – Peter JAMES

InFrame_1558114913270

Je n’ai lu qu’un livre de Peter James auparavant, Comme une tombe, que j’avais bien aimé. Et ce livre-ci, je l’ai vu passer sur les blogs de Tomabooks et Angie du blog Culturez-moi. Leurs avis concordaient, mais j’avais envie de me faire le mien en le lisant. Voici donc la Maison des Oubliés, de Peter James.

Résumé de l’éditeur

Le déménagement dans ce manoir charmant, en haut de la colline, devait être le point de départ pour une nouvelle vie. Après des années passées dans la banlieue de Brighton, Ollie Harcourt ne pouvait rêver mieux qu’une existence paisible à la campagne. Le reste de la famille suit d’un pas hésitant, mais ne rechigne pas pour autant à cette nouvelle aventure.
Cependant, peu après leur installation, des scènes étranges se déroulent dans la maison.
Des ombres apparaissent, les animaux domestiques se comportent de manière bizarre et plusieurs accidents, plus déroutants les uns que les autres, ont lieu.
Bientôt, Ollie n’a plus de doute : leur présence n’est pas vraiment souhaitée. Quelqu’un semble même prêt à tout pour les expulser de là… à n’importe quel prix.

Un air de déjà-vu…

On découvre la famille Harcourt qui vient de la ville, et qui décide de s’acheter une magnifique demeure qui sera leur paradis sur terre une fois qu’ils auront réalisé tous les travaux nécessaires. Et il y en a ! Tout est pourri : la plomberie en plomb met en danger leur santé, la toiture fuit, la cave est envahie de mérule, l’état de l’électricité menace la maison d’incendie et toutes les peintures sont à refaire.

Mais la famille reste enthousiaste, ils arrivent quand même à se projeter. Même quand les manifestations surnaturelles font leur apparition et ça, très tôt dans le livre. Alors c’est du classique hein : une bonne femme qui traverse les murs, des sphères colorées qui flottent dans l’air, des sms menaçants qui apparaissent et disparaissent sans crier gare… Tout y est. Mais les Harcourt y croient encore à leur vie paradisiaque dans cette baraque qui est tout sauf accueillante.

Nan mais sérieux ?!

C’est une histoire tellement pleine de clichés que ça en devient ridicule. C’est du cuit, et du recuit mille fois. Ollie, le père, puisque l’histoire est centrée sur lui, est désarmant de naïveté (et je reste polie...). Un coup il croit aux fantômes, et ensuite il n’y croit pas et se fout clairement de la gueule de sa femme quand elle lui raconte qu’elle a vu des fantômes. Tout le livre, l’histoire, les personnages, même les fantômes sont grotesques.

Mon avis

Bon, vous l’avez compris, je n’ai pas du tout apprécié cette lecture. La fin est prévisible dès la moitié du livre, donc aucune surprise quant à l’issue de l’intrigue. Je ne conseille pas franchement de lire ce livre sauf bien sur si vous adorez les histoires de maisons hantées. Pour moi, c’est une grosse déception.

 

 

3 commentaires sur “La maison des oubliés – Peter JAMES

  1. Ping : Bilan #5 | La Papivore

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :