Benzos – Noël BOUDOU

Attention chronique d’un livre qui dépote ! Ce livre sera publié le 14 novembre aux éditions Taurnada. L’auteur, Noël Boudou, est un musicien à la base, et c’est son deuxième livre. Voici mon avis sur Benzos.

Résumé de l’éditeur

Vous est-il déjà arrivé de vous réveiller avec cette sensation de déjà-vu ?

Sauriez-vous faire la différence entre le vrai et le faux ?

Avez-vous une confiance absolue en vos proches ?

Nick semble mener une vie tranquille, entouré de sa femme et de ses voisins. Pourtant, le jour où des amis de longue date arrivent, son existence tout entière va basculer dans l’étrange et l’impensable.

Réalité ? Psychose ? Quelle preuve avez-vous finalement de votre réalité ?

Ce que j’en ai pensé

J’ai lu ce livre en moins de 24 heures : impossible de prendre son temps pour le lire car ça va à 100 à l’heure !

Le personnage principal, Nick Power (oui, oui, c’est étonnant comme patronyme) devient littéralement fou face à ce qui lui arrive : imaginez que vous revivez la même journée sans comprendre ce qui vous arrive, que le temps devient totalement instable, que vous ne sachiez plus quel jour vous êtes. Flippant. Sauf que Nick Power, habitué des somnifères, en prend de plus en plus pour essayer de se sortir de ce cauchemar. Du coup, cercle vicieux : il prend des cachets, ce qui lui embrouille le cerveau, donc il comprend de moins en moins ce qui lui arrive, donc il prend des cachets, donc… C’est un véritable engrenage malsain ! Et nous, lecteurs, on est embarqués dans ce tourbillon de folie.

Parce que de la folie il y en a ! Ce qu’il se passe dans ce livre ça rend fou à s’en taper la tronche contre un mur. Il y a aussi des scènes très crues de sexe, dont certaines m’ont mise mal à l’aise. Mais au final, le personnage est tellement toujours à naviguer entre rêve et réalité qu’on se demande constamment ce qui est vrai de ce qui est fantasmé. Et ça rend la lecture inconfortable et malaisante. Le style de l’auteur est direct, franc, comme un uppercut qu’on se prend en pleine poire. Il ne tergiverse pas, et le rythme du livre s’en ressent. Pas le temps de s’ennuyer.

En un mot

Ce livre m’a perturbée. J’étais aussi inconfortable que Nick Power et au final je ne saurai dire si j’ai adoré ou détesté ce livre, car comme le personnage (et l’auteur j’en suis sure), il n’y a pas de demi-mesure possible ! Il me faudra surement une relecture pour apprécier pleinement l’histoire. Mais une chose est sure, ce livre fera parler !!

4 commentaires sur “Benzos – Noël BOUDOU

  1. Ping : Bilan lecture #10 | La Papivore

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :