Hors cadre – Stefan AHNHEM

J’ai commencé ce roman en 2020, mais je l’ai terminé début janvier 2021, ce qui en fait mon premier roman lu en 2021. C’est un livre qui fait partie d’une saga, et il est annoncé comme le premier tome alors qu’apparemment il n’arrive qu’en deuxième dans l’histoire du personnage principal, Fabian Risk. Petit problème d’édition donc a priori. Mais peu importe.

Voici mon avis sur Hors cadre, de Stefan Ahnhem.

Résumé de l’éditeur

Vingt anciens élèves de la même classe.
Deux assassinats violents.
Un tueur sans visage…

Près des corps sauvagement mutilés de deux victimes, une photo de leur classe de 3e sur laquelle leur visage a été raturé. Cette classe a aussi été celle de l’inspecteur Fabian Risk de la police de Helsingborg. Pour arrêter la spirale infernale et éviter d’être la prochaine cible, il s’enfonce dans les méandres de son propre passé. Au risque de s’y perdre.
Best-seller partout où il est publié, ce roman troublant et cruel qui interroge la violence de la société, impose Stefan Ahnhem comme un des auteurs de thrillers scandinaves les plus prometteurs.

Mon avis

C’est un très bon roman. Long en termes de volume, mais tout de même palpitant.

C’est un véritable course contre la montre qui s’engage dans cette histoire, pour retrouver un tueur invisible et déterminé à appliquer sa vengeance. On comprend assez vite ce qui le motive, et ça le rend encore plus taré et déséquilibré ! Sans vouloir en dire plus, le thème principal est le harcèlement scolaire et les yeux que l’on ferme, enseignants ou élèves, lorsque l’on voit un enfant se faire harceler et battre.

C’est ma première rencontre avec l’auteur, et aussi avec le flic Fabian Risk qui arrive dans sa ville natale avec femme et enfants après quelque chose qui s’est passé à Stockholm (ça, pour le savoir, je vais devoir lire le second tome), et tout ce petit monde a du mal à prendre ses marques. Fabian Risk est mêlé à ces crimes sordides car il faisait partie des élèves de cette classe qui est visée par ce tueur. S’ensuit alors une longue enquête entre Suède et Danemark pour retrouver un assassin qui semble avoir tout planifié de manière obsessive.

Il y a de la tension, du suspense, une intrigue dense et beaucoup de personnages avec des noms suédois et danois donc difficile au début de s’y retrouver. Mais c’est très bien construit, un vrai page-turner. Le personnage de Fabian Risk est plutôt attachant même si sa propension à faire cavalier seul dans cette enquête le fait passer pour un suspect, et que sa manière d’élever ses enfants laisse à désirer.

J’ai quand même déploré une fin un peu abrupte, mais cela n’a pas gâché cet excellent roman. Une lecture efficace, bien rythmée, on ne s’ennuie pas. Le lecteur est tenu en haleine jusqu’aux dernières des plus de 800 pages.

2 commentaires sur “Hors cadre – Stefan AHNHEM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :