L’étranger dans la maison – Shari LAPENA

Je ne connaissais pas du tout cette autrice canadienne (d’ailleurs je pensais que, vu le nom, c’était un homme. Donc pardon madame…), qui a écrit, entre autres, Le couple d’à côté qui a connu un certain succès sur les réseaux sociaux. Le résumé m’a donné envie de le lire, mais avec une petite réserve parce que c’est un thriller domestique, genre avec lequel j’ai du mal. Voici mon avis sur L’étranger dans la maison, de Shari Lapena.

Le crime de l’Orient-Express – Agatha CHRISTIE

J’adore ce challenge #jelisagathachristie, ça me permet d’avancer dans mon défi personnel de lire toutes les aventures d’Hercule Poirot. Depuis juillet c’est donc une enquête d’Hercule Poironounet par mois que je découvre ou re-découvre. Et ça me met en joie… Chaque mois j’ai envie de passer au suivant pour pouvoir prendre mon shoot de Poirot. Voici donc pour le mois de septembre mon avis sur Le crime de l’Orient-Express d’Agatha Christie.

Simetierre – Stephen KING

Je ne sais pas pourquoi j’insiste à vouloir lire du Stephen King… parce que ce n’est définitivement pas fait pour moi. J’ai quand même voulu lire un classique, parce que je ne veux pas mourir idiote ; voici donc mon avis sur Simetierre de Stephen King.

Dans son silence – Alex MICHAELIDES

Encore une fois, c’est un livre que j’ai vu passer sur Bookstagram sur plusieurs comptes, avec le plus souvent des avis dithyrambiques. J’ai donc voulu me le procurer, en version e-book, parce que j’avais envie à ce moment là de ne pas être « encombrée » par un gros livre. Je vous parle de Dans son silence d’Alex Michaelides.

Soul of London – Gaëlle PERRIN-GUILLET

Deuxième livre de Gaëlle Perrin-Guillet que je lis, après le très bon Haut le chœur édité chez Taurnada (chronique ici Haut le chœur – Gaëlle PERRIN-GUILLET) et qui a été l’occasion pour moi d’interroger l’auteure (Brin de causette : Gaëlle PERRIN-GUILLET) Ce roman-ci est le premier de sa saga Henry Wilkes et Billy Bennett, et nous emmène dans le Londres victorien, à la recherche d’un tueur de chiens. C’est Soul of London, de Gaëlle Perrin-Guillet.