Digital way of life – Estelle THARREAU

Ce roman fait partie d’un genre que je n’ai pas l’habitude de lire, la science-fiction. J’ai par contre déjà lu Estelle Tharreau, notamment La peine du bourreau et Les eaux noires, j’ai été troublée par le premier, mais le second fut une lecture très réussie. Ici, l’autrice nous propose un recueil de nouvelles dont le thème est le digital, la vie numérique et les nouvelles technologies.

Voici mon avis sur Digital way of life, d’Estelle Tharreau.

Résumé de l’éditeur

Serons-nous l’esclave de notre assistante de vie connectée ?
Nos traces sur le Net constitueront-elles des preuves à charge ?
La parole et la pensée deviendront-elles pathologiques à l’heure de la communication concise et fonctionnelle ?
Qu’arrivera-t-il si les algorithmes des moteurs de recherche effaçaient des pans entiers de notre mémoire collective ?

Autant de questions parmi d’autres, qu’Estelle Tharreau soulève dans Digital Way of Life, ce nouvel « art » de vivre numérique qui place l’homme face au progrès et à ses dérives.

Mon avis

Je suis sortie de ma zone de confort avec ce recueil de nouvelles qui sont de la pure science-fiction en termes de genre, mais qui sonnent malheureusement très réalistes.

Estelle Tharreau a écrit 10 nouvelles en se basant sur des articles journalistiques bien réels. Elle les a extrapolés et projette ainsi le lecteur dans une réalité terrifiante où les gens font une confiance aveugle à la technologie, en particulier à tout ce qui touche au numérique et à l’intelligence artificielle. Si vous connaissez la série Black Mirror, vous ne serez pas dépaysés.

La première met tout de suite dans le bain, et je dirai que c’est l’une de celles qui m’ont le plus angoissée, il s’agit de la nouvelle intitulée « Pathologique » : un enfant est considéré comme malade mental parce qu’il dessine, lit, écrit et joue au lieu de se focaliser sur sa tablette numérique. Sa mère est totalement désemparée devant cet enfant qui a plus de vocabulaire que les autres, qui lit un dictionnaire et qui utilise des mots que plus personne ne comprend. C’est effrayant, parce que ce n’est pas si éloigné de notre réalité que ça.

Ça se lit très vite, on lit les nouvelles dans l’ordre que l’on veut. J’ai bien aimé, ça fait surtout réfléchir sur notre rapport aux objets connectés et sur la place du numérique dans nos vies.

En un mot

Ce n’est pas mon genre de prédilection, et je ne suis pas habituée au format de la nouvelle, mais c’est plaisant à lire.

Merci aux éditions Taurnada pour cette lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :