La peine du bourreau – Estelle THARREAU

Je ne connaissais pas cette autrice, et le résumé m’a vraiment donné envie de lire ce roman. Il sera publié le 1er octobre et j’ai eu la chance de pouvoir le découvrir en avant-première.

Voici mon avis sur La peine du bourreau, d’Estelle THARREAU.

Résumé de l’éditeur

McCoy est « bourreau » au Texas. Après 42 ans passés dans le couloir de la mort, il reçoit la visite officieuse du Gouverneur Thompson qui doit se prononcer sur la grâce du condamné numéro 0451.
Il ne leur reste que quatre heures pour faire revivre les souvenirs de McCoy avant l’injection létale.
Quatre heures dans l’isolement de la prison de Walls.
Quatre heures pour cinq crimes qui déchaînent les passions.
Quatre heures pour ce qui pourrait être la dernière exécution de McCoy.
Quatre heures pour jouer le sort d’un homme.

Un thriller psychologique aussi troublant que fascinant : une immersion sans concession dans le couloir de la mort et ses procédures d’exécution.

Mon avis

Je suis un peu embêtée parce que c’est la première fois qu’une parution de chez Taurnada me déçoit un petit peu.

Évidemment le thème de la peine de mort, surtout aux États-Unis, est un débat qui peut se révéler passionnant et qui est loin de faire consensus. Ici, l’autrice ne donne pas son avis, ce n’est pas l’objet du livre. Mais elle livre une sorte de témoignage sur ce que la peine de mort peut provoquer à la fois chez le condamné lui-même, sur sa famille, sur les familles des victimes, mais aussi, et on a tendance à l’oublier, sur le « bourreau ».

Oui car dans ce livre nous avons le point de vue d’un bourreau sur les mises à mort qu’il a pu vivre au cours de sa carrière : McCoy vit sa dernière exécution avec le condamné 0451, et au cours des quatre dernières heures avant l’exécution, le gouverneur du Texas veut entendre son témoignage de bourreau pour décider s’il faut gracier le condamné ou pas. Car ce détenu 0451 a tué 5 personnes, mais 5 personnes qui ont elles-mêmes fait du mal aux autres. Alors justicier ou assassin ? Son destin est entre les mains du gouverneur.

Ce n’est pas, à mon sens, un thriller comme c’est annoncé. C’est plus un témoignage de fiction, un roman qui fait réfléchir. Difficile de le classer dans une catégorie. J’ai eu du mal à suivre l’histoire de temps en temps, avec un bon nombre de personnages qui m’ont un peu perdue. J’ai par contre beaucoup aimé la fin, qui m’a émue, parce qu’un bourreau ce n’est pas juste le gars qui fait l’injection létale ou appuie sur le bouton de la chaise électrique. Non, c’est plus que ça. Lisez ce livre et vous comprendrez pourquoi.

En un mot

Un bon livre dans l’ensemble mais pas un thriller selon moi. Il est intéressant d’avoir le point de vue d’un bourreau, ce qui est innovant, mais je n’ai pas été à fond dans l’histoire. Peut-être une relecture s’imposera un jour pour mieux apprécier la plume d’Estelle Tharreau.

Un commentaire sur “La peine du bourreau – Estelle THARREAU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :