Blackwater IV : La Guerre – Michael McDOWELL

Je me régale toujours autant avec cette saga, les trois premiers tomes étaient excellents. La famille Caskey est pleine de surprise mais tellement passionnante ! Et il y a cet arrière-goût de fantastique et d’horreur qui donne une saveur vraiment intéressante.

Voici mon avis sur Blackwater 4 : la Guerre, de Michael McDowell.

Résumé de l’éditeur

La guerre est finie, vive la guerre ! Une nouvelle ère s’ouvre pour le clan ­Caskey : les années d’acharnement d’Elinor vont enfin porter leurs fruits ; les ennemies d’hier sont sur le point de devenir les amies de demain ; et des changements surviennent là où personne ne les attendait.

Le conflit en Europe a fait affluer du sang neuf jusqu’à Perdido, et désormais les hommes vont et viennent comme des marionnettes sur la propriété des Caskey, sans se douter que, peut-être, leur vie ne tient qu’à un fil.

Mon avis

Maintenant que la matriarche Mary-Love est décédée, les relations entre les membres de la famille Caskey sont beaucoup plus détendues et apaisées. L’accent est mis cette fois-ci sur les deux sœurs Frances et Miriam, que tout oppose, mais peut-être qu’il y a de l’espoir pour qu’elles aient une relation plus « normale » entre deux sœurs et pas qu’elles se comportent comme deux cousines éloignées. Affaire à suivre.

La deuxième guerre mondiale éclate, avec son lot de rationnement et de pénurie, les jeunes hommes sont appelés à se battre, mais les soldats en garnison autour de la ville apporte du « sang frais » et une dynamique nouvelle à la famille Caskey. Il faut dire qu’on ne s’ennuie pas dans cette famille !

Autre changement : ce tome est résolument féministe. Chez les Caskey, ce sont les femmes qui dirigent, et les rares hommes qui entrent dans le clan ne restent jamais très longtemps. Dans les deux premiers tomes les hommes étaient encore présents et des personnages forts, les femmes plutôt soumises et victimes des conventions de l’époque. Mais tout évolue.

L’écriture est toujours aussi fluide, plaisante, c’est très agréable. J’ai lu ce tome en seulement 3 heures ! Il me reste deux livres à lire, et je n’ai pas envie que cette saga se termine. J’essaye de faire durer le plaisir et de ne pas me jeter sur les tomes restants mais je suis dans cette position inconfortable : j’ai très envie de connaître la suite et fin de cette famille, mais je ne veux pas terminer trop vite car je sais que les Caskey vont me manquer.

En un mot

Que dire de plus ?

3 commentaires sur “Blackwater IV : La Guerre – Michael McDOWELL

  1. Pingback: Blackwater T4 : La guerre – Michael McDowell – Plume volage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :