Et que nos âmes reviennent… – Sabrina PHILIPPE

Je tiens à remercier les éditions Flammarion, et particulièrement Alexandra Lopez, pour ce livre que j’ai reçu il y a une dizaine de jours. Sabrina Philippe est psychologue et chroniqueuse ; vous l’avez certainement vue dans des émissions comme Toute une histoire, ou entendue à la radio dans l’émission Le Grand Direct de la Santé sur Europe 1 il y a quelques années. Elle est spécialisée dans les relations de couple et l’amour. Elle est également auteure, puisque c’est son deuxième livre.

Reporter criminel – James ELLROY

Mouais… Pas génial… Alors que ça aurait pu l’être grâce au sujet : deux faits divers intéressants. Le meurtre sauvage de deux jeunes filles colocataires à New York, et celui de l’acteur Sal Mineo à Hollywood. C’est mon premier James Ellroy. Je le connaissais de nom, mais je savais qu’il était coutumier des livres pavés et très noirs. Et ce livre fait figure d’exception puisqu’il ne fait que 203 pages.

Gwendy et la boîte à boutons – Stephen KING

C’est une petite nouvelle sympathique mais sans plus. Il ne faut pas s’attendre à du Stephen King version épouvante. Non. Ici, c’est une histoire sous forme de morale du style « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ».

Le Cri – Nicolas BEUGLET

Je ne connaissais pas cet auteur. Mais la couverture du livre, ainsi que la 4ème m’ont tout de suite attirée. On retrouve les ingrédients d’un bon thriller : un hôpital psychiatrique, une victime dont on ignore l’identité, un symbole mystérieux gravé sur le front, et qui semble être mort de peur. Littéralement. Avouez que ça en jette ?

Une mémoire d’éléphant – Agatha CHRISTIE

Petit roman de 155 pages, petite pause littéraire. J’ai donc fait la rencontre de la romancière Ariane Oliver, une amie d’Hercule Poirot. Vous verrez au fil du temps que j’adore Hercule Poirot. C’est donc Ariane Oliver qui mène l’enquête dans la première moitié du livre, puis dans la seconde c’est le détective belge qui mène les investigations.