Mörk – Ragnar JONASSON

20190409_090923

C’est Bookstagram qui a directement inspiré ce choix de livre, et plus particulièrement Anaïs du blog anaisseriallectrice.com qui est une inconditionnelle de Ragnar Jonasson.

Moi, je ne connais pas du tout les auteurs de polars islandais, mais j’ai sauté le pas et lu ce livre qui est en réalité le deuxième tome d’une saga, la saga Ari Thor. Chaussez vos après-ski et enfilez votre doudoune la plus chaude, vous allez en avoir besoin pour Mörk, de Ragnar Jonasson.

Résumé de l’éditeur

À Siglufjördur, à l’approche de l’hiver, le soleil disparaît derrière les montagnes pour ne réapparaître que deux mois plus tard. Ce village perdu du nord de l’Islande plonge alors dans une obscurité totale…
Le jeune policier Ari Thór veille sur la petite communauté sans histoires. Mais son collègue, l’inspecteur Herjólfur, est assassiné alors qu’il enquêtait aux abords d’une vieille maison abandonnée. L’illusion d’innocence tombe. Tous les habitants n’avaient-ils pas, au fond, une bonne raison de semer le chaos ? Elín, qui fuit un passé violent. Gunnar, maire du village, qui cache d’étranges secrets… Pour reconstituer le puzzle, il faudra aussi écouter cette voix qui murmure, enfermée derrière les cloisons d’un hôpital psychiatrique, et qui tient peut-être la clé de l’énigme.

Hercule Poirot islandais

C’est réellement l’impression que m’a laissé cette lecture : une enquête qui prend son temps, plusieurs suspects et un coupable inattendu. Il n’y a pas d’action, qu’on se le dise, le seul coup de feu qui est tiré l’est au tout début du livre. On se retrouve dans ce village au nord de l’Islande, entouré de fjords enneigés, où a priori rien ne se passe. Tous les habitants se connaissent, et le taux de criminalité doit être proche de zéro.

Sauf ce soir-là où l’inspecteur Herjolfur est touché par un tir de fusil alors qu’il était près d’une maison abandonnée. Stupeur dans la région, qui en voudrait autant à ce flic au-dessus de tout soupçon ? Les chapitres, courts, sont entrecoupés d’extraits d’un journal intime tenu par un patient d’hôpital psychiatrique. Jusqu’à la fin, on se demande ce que ça fout là, et quel est le lien avec l’enquête de Ari Thor, le deuxième flic du village qui aurait du être à la place de Herjolfur. Et c’est à la toute fin que tout s’éclaire et que les pièces du puzzle s’assemblent parfaitement. Une vraie enquête à la Hercule Poirot je vous dis… La neige en plus.

Concernant le personnage principal, dont je fais la connaissance dans ce livre, il me fait de la peine. Il n’a pas eu la promotion escomptée, il n’est pas du village et a eu du mal à se faire accepter par les habitants, son mariage bat clairement de l’aile… C’est un pauvre bougre.

En un mot

Ce n’est pas du tout une histoire à un rythme effréné, mais on ne peut pas lâcher le livre pour autant. L’enchaînement des chapitres courts est efficace, c’est quelque chose que j’apprécie dans les livres. Et l’écriture de Ragnar Jonasson est tout en douceur, il sait mettre en place le décor et l’atmosphère pour que le lecteur puisse être dans les meilleures conditions pour suivre Ari Thor dans son enquête. J’aurais tout de même préféré un final plus « grandiose », plus surprenant.

Mais j’ai tout de même envie de lire les autres tomes de la saga !

Kveðja! (Aurevoir !)


Note :

4 stars

Un commentaire sur “Mörk – Ragnar JONASSON

  1. Ping : Bilan lecture #4 – La Papivore

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :