Les Limbes – Olivier BAL

J’ai enfin lu ce roman, encore une fois 15 ans après son succès, qui avait suscité tant d’enthousiasme chez les lecteurs sur les réseaux sociaux : Jean-Michel Enretard, c’est moi ! Mais ça y est, je l’ai refermé hier après l’avoir lu en 2 ou 3 jours. Je remarque d’ailleurs que ce regain de lecture est en lien direct avec ma reprise du travail sur la région parisienne, et donc de l’utilisation des transports en commun pendant la grève… Effectivement le temps passé dans le train et le RER m’est plutôt bénéfique à ce niveau-là. Trêve de plaisanterie, voici mon avis sur Les Limbes d’Olivier Bal.

Résumé de l’éditeur

Vietnam, 1970. James Hawkins est une jeune recrue. Durant un assaut, il prend une balle dans la tête et croit mourir. Après un mois de coma, et tandis qu’il essaie de se rétablir dans un hôpital de Saigon, il découvre que quelque chose s’est éveillé en lui. Ses nuits deviennent des épreuves, son sommeil et ses rêves ne lui appartiennent plus. Désormais, lorsqu’il dort, il visite les songes des autres… Seuls les médicaments l’empêchent de rêver.

Un an plus tard, un ancien frère d’armes, Nate Irving, vient frapper à sa porte. Il est venu le chercher pour participer à un projet secret : les Limbes. Direction une base perdue au fin fond de l’Alaska pour une aventure aux frontières de la peur et de la folie, une aventure qui les entraînera au cœur des rêves pour percer le mystère des Limbes. « Nous sommes des pionniers, des aventuriers d’un genre nouveau. Le rêve, c’est la dernière frontière. L’homme a conquis la mer, la terre, l’espace… et maintenant, enfin, il conquiert son propre esprit. Il lui aura fallu des milliers d’années pour comprendre que les plus grands mystères ne se cachaient pas dans les profondeurs des océans, ou aux confins de l’univers mais bien au cœur de son être. »

Mon avis

La comparaison avec Stephen King sur la quatrième de couverture aurait dû m’alerter. Comme je ne suis pas trop King-compatible, vous vous doutez bien que je n’ai pas super accroché à ce thriller fantastique. Je loue par contre l’imagination d’Olivier Bal qui a réussi à créer tout un univers, celui des Limbes, et ce concept de maîtriser les rêves des gens. C’est une expérience que j’aimerais tenter, mais ce n’est malheureusement pas possible, en tout cas, pas dans cette mesure. Le personnage principal, James Hawkins, est un ancien militaire qui acquiert un pouvoir spécial après s’être fait tirer dessus pendant la guerre du Vietnam. Son don est alors exploité par une équipe de scientifiques qui mène un projet sur les rêves. Et c’est là que tout s’emballe et que ça part un peu en cacahuète.

La dimension fantastique est totalement assumée par l’auteur, donc on sait où on va. La part entre thriller et fantastique est équilibrée. Même si je ne suis pas fan, j’avoue que je me suis laissée emporter à certains moments de l’histoire. Il y a du rythme, malgré ce que l’on pourrait penser en lisant une histoire se déroulant dans le monde des rêves, et c’est assez dense en termes d’intrigue. On ne s’ennuie pas une seule seconde : le suspense et la tension sont maintenus tout au long du livre.

Mais le côté fantastique est vraiment rédhibitoire pour moi, même si j’ai essayé de mettre de côté mes a priori.

En un mot

Si vous aimez le film Inception, vous aimerez ce roman ! Si vous n’avez pas peur de sortir de votre zone de confort lorsque vous êtes lecteurs de thrillers, vous aimerez ce roman !

Un commentaire sur “Les Limbes – Olivier BAL

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :