Le Cadeau – Sebastian FITZEK

Ma première fois avec cet auteur allemand, qui est incontournable dans le domaine du thriller psychologique, avec des succès comme « Le colis » ou encore « Passager 23« . C’est grâce à Netgalley que j’ai pu le lire, donc merci à eux, ainsi qu’aux éditions de l’Archipel.

Voici mon avis sur Le Cadeau, de Sebastian FITZEK.

Résumé de l’éditeur

Il est des cadeaux qu’on préférerait ne jamais recevoir…

Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le siège arrière d’une voiture une ado terrorise?e qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours ? Milan ne peut en être certain : il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort.

Lorsqu’il décide de partir à sa recherche, une odyssée terrifiante commence pour lui. Accompagné d’Andra, sa petite amie, Milan est contraint de retourner sur l’île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu’il avait oubliés…

Une cruelle prise de conscience s’impose alors : la vérité est parfois trop horrible pour qu’on puisse continuer à vivre avec elle – et l’ignorance est souvent le plus beau des cadeaux…

Mon avis

Le personnage principal souffre d’alexie, c’est-à-dire que son cerveau n’arrive pas à reconnaître les signes écrits. En gros, il ne sait ni lire ni écrire, et on comprend que cela est du à un traumatisme qu’il a vécu étant enfant. Il ne faut pas confondre avec l’analphabétisme qui est le fait de ne pas avoir appris à lire et écrire. Là, son cerveau n’arrive tout simplement pas à déchiffrer les lettres et les mots. Et notre personnage principal, Milan, arrive à donner le change et à camoufler sa maladie ; jusqu’au jour où il voit à l’arrière d’une voiture arrêtée à un feu rouge, une jeune fille en pleurs qui a l’air en détresse et lui montre une feuille de papier sur lequel est écrit… bah on ne sait pas puisque Milan ne sait pas lire. Mais on se doute que c’est quelque chose du genre « Aidez-moi ! » Perturbé, Milan décide de suivre cette voiture pour découvrir ce qu’il se passe, et il va tomber malgré lui dans une machine infernale.

C’est une histoire complexe même si elle semble simple au début. L’intrigue se complexifie au fil des pages, il y a beaucoup (trop ?) de rebondissements, même si j’ai apprécié le rythme décoiffant et le fait que l’on a du mal à refermer le livre. Mais il faut s’accrocher pour tout comprendre, certains événements m’ont rendu perplexe, je me suis demandé plusieurs fois : « mais pourquoi ? Qu’est-ce que ça vient foutre là ça ? » De plus je n’ai pas adhéré à l’écriture de Sebastian Fitzek, je ne pourrais expliquer pourquoi ; je n’ai tout simplement pas aimé son style.

C’est pourquoi mon avis est en demi-teinte. Mais je suis sure qu’il y a des aficionados de Sebastian Fitzek qui sauront y trouver leur compte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :