Une arête dans la gorge – Christophe ROYER

Je me répète mais les éditions Taurnada m’ont rarement déçue avec leurs romans. Leur équipe m’a permis de découvrir des auteurs que je n’aurais jamais osé lire, et ça c’est de la balle. Ce roman est donc le second opus de la saga Nathalie Lesage, dont j’avais beaucoup aimé le premier opus, Lésions intimes. Avec ce roman, je suis partie à Lyon, une ville que je ne connais pas, sur la piste des franc-maçons.

Voici mon avis sur Une arête dans la gorge, de Christophe Royer.

Résumé de l’éditeur

Mutée depuis peu à la Criminelle de Lyon, le commandant Nathalie Lesage, mise à l’écart par sa supérieure, va devoir se battre pour trouver sa place…
Très vite, une série de meurtres atroces va la plonger dans les entrailles et les arcanes de la Ville des Lumières, lui réservant de bien sombres surprises…
Un thriller haletant où vont s’entrechoquer assassinats violents, sociétés secrètes, Histoire et sciences dans un Lyon ésotérique…

Mon avis

Il n’est pas nécessaire d’avoir lu le premier livre pour lire celui-ci : on arrive très bien à suivre cette enquête sans connaître les exploits précédents de Nathalie Lesage. On comprend ici qu’elle débarque à Lyon, une nouvelle affectation pour elle, et son arrivée n’est pas vue d’un bon œil. On lui dit alors qu’elle n’aura qu’une espèce de rôle de consultante et on lui colle dans les pattes un jeune flic tout juste sorti de l’école. Mais Nathalie Lesage n’aime pas qu’on lui mette des bâtons dans les roues donc lorsque l’occasion se présente d’enquêter sur des meurtres sordides qui ont un lien, elle la saisit à pleines mains malgré l’avis de sa hiérarchie. Elle et son binôme se retrouvent donc à enquêter dans le monde de la franc-maçonnerie, l’ésotérisme, les expériences scientifiques et les catacombes de Lyon.

On pourrait croire que ça fait beaucoup mais l’intrigue, très bien construite et fouillée, rend ce roman impossible à lâcher. Il y a beaucoup de rythme, c’est captivant et quand je pensais avoir trouvé le dénouement (oui, je l’avais deviné), Christophe Royer nous offre un dernier rebondissement qui efface en quelque sorte la déception d’avoir eu raison. Je ne sais pas si je suis claire….

En tout cas ce roman est une réussite, et je vous le conseille vivement. Ça m’a donné très envie de découvrir Lyon et ses « traboules ».

Bande-annonce du roman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :