Dix âmes, pas plus – Ragnar JONASSON

Paru ce jour, 14 janvier 2022, aux éditions La Martinière, j’ai eu la chance de le lire en octobre dernier. Et j’ai été agréablement surprise par ce nouveau roman de Ragnar Jonasson. Mais je ne fais pas durer plus longtemps le suspense.

Voici mon avis sur Dix âmes, pas plus, de Ragnar Jonasson.

Résumé de l’éditeur

« Recherche professeur au bout du monde ». Lorsqu’elle voit passer cette annonce pour un poste d’enseignant dans le minuscule village de Skálar, Una, qui ne parvient pas à trouver un emploi stable à Reykjavík, croit saisir une chance d’échapper à la morosité de son quotidien. Mais une fois sur place, la jeune femme se rend compte que rien dans sa vie passée ne l’a préparée à ce changement radical. Skálar n’est pas seulement l’un des villages les plus isolés d’Islande, il ne compte que dix habitants.
Les seuls élèves dont Una a la charge sont deux petites filles de sept et neuf ans. Les villageois sont hostiles. Le temps maussade. Et, depuis la chambre grinçante du grenier de la vieille maison où elle vit, Una est convaincue d’entendre le son fantomatique d’une berceuse. Est-elle en train de perdre la tête ? Quand survient un événement terrifiant : juste avant noël, une jeune fille du village est retrouvée assassinée.
Il ne reste désormais plus que neuf habitants. Parmi lesquels, fatalement, le meurtrier.

Mon avis

Ce n’est pas un polar que nous propose Ragnar Jonasson cette fois, mais un thriller psychologique.

Une jeune femme décide de devenir l’institutrice de deux petites filles dans un village perdu au milieu de nulle part, où il n’y a que dix habitants. Elle se sent mal acceptée, isolée, seule, et tout cela est accentué par la mort inexpliquée d’une des deux petites filles dont elle est l’institutrice.

Ragnar Jonasson maîtrise l’art de nous mettre dans l’ambiance. Tout le long du livre, j’ai ressenti la solitude du personnage d’Una, cette sensation de ne pas être à a place qu’elle éprouve dans ce minuscule village où tout le monde se connaît. Par contre, je ne l’ai pas aimée. Oh la la qu’est-ce qu’elle m’a fait râler !! Je l’ai trouvée mollassonne, totalement passive, à subir les événements là où moi je serais partie mille fois de ce village. C’est une jeune femme qui s’apitoie beaucoup sur son sort, et qui, au lieu d’essayer de se faire acceptée et apprécier par les autres habitants, nourrit leurs suspicions. Pour moi, le fait justement de faire preuve d’empathie quand je lis, cela prouve que c’est un très bon roman.

C’est donc le cas cette fois-ci ; mais je n’avais pas vraiment de doute concernant Ragnar Jonasson : il écrit des romans de qualité. Petit bémol : la fin que je n’ai pas du tout compris !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :