De l’or et des larmes – Isabelle VILLAIN

A chaque publication de Taurnada, je me réjouis parce que je sais que je vais me régaler. Je ne suis que rarement déçue. D’Isabelle Villain, j’ai lu Blessures invisibles et A pas de loup, deux romans que j’avais beaucoup aimés. J’ai donc été plus que ravie de pouvoir lire son dernier roman avant sa sortie nationale.

Voici mon avis sur De l’or et des larmes, d’Isabelle Villain.

Résumé de l’éditeur

Jean-Luc Provost, le très médiatique entraîneur de gymnastique français, meurt dans un accident de voiture. La thèse du suicide, à seulement six mois des prochains jeux Olympiques de 2024, est très vite écartée.
L’affaire, considérée comme sensible et politique, est confiée au groupe de Lost. Pourquoi vouloir assassiner un homme qui s’apprêtait à devenir un héros national ?
Rebecca et son équipe se retrouvent immergées dans un monde où athlètes et familles vivent à la limite de la rupture avec pour unique objectif l’or olympique. Ils sont prêts à tous les sacrifices pour l’obtenir.
Jusqu’au jour où le sacrifice demandé devient insurmontable…

Mon avis

L’intrigue se base sur des faits réels, et ça fait peur.

Ici, Isabelle Villain construit une intrigue très prenante autour du thème du sport de haut niveau, un thème peu abordé en littérature noire. C’était déjà le cas avec Blessures invisibles où elle traitait du syndrome de stress post-traumatique. Il faut dire que le domaine du sport de haut niveau s’y prête bien : ça a l’air très secret, très confidentiel, les athlètes sont souvent des enfants qui grandissent avec des valeurs comme l’abnégation, l’endurance et le fait de taire ses douleurs.

On suit donc cette enquête après la mort suspecte d’un entraîneur de gymnastique très renommé, adulé, très professionnel au premier abord ; mais les gymnastes cachent des choses, des mystères, des vérités qui doivent être révélés pour que l’enquête avance. Mais cette mort est un arbre qui cache une forêt bien plus sombre et perverse, comme va le découvrir Rebecca de Lost.

C’est très très bien écrit, vraiment captivant. Le roman commence comme un polar plutôt classique avec une enquête classique, mais lorsque l’on gratte le vernis, on se prend une bouffée de malaise psychologique en pleine gueule, un réel tour de magie de la part d’Isabelle Villain.

Je vous le conseille vivement, il paraît aujourd’hui !

Un commentaire sur “De l’or et des larmes – Isabelle VILLAIN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :