Mort sur le Nil – Agatha CHRISTIE

J’ai lu ce roman dans le cadre du challenge #readchristie2022, dont le thème du mois de février était une histoire de voyage et d’amour (a story featuring travel and romance). Le mois précédent avait pour thème une histoire inspirée par les voyages d’Agatha Christie, j’avais donc lu La mort n’est pas une fin. Ma lecture de ce roman coïncide avec la sortie du film du même nom, réalisé par Kenneth Branagh (Gilderoy Lockhart dans Harry Potter et la Chambre des Secrets) ; un film que je vais aller voir au cinéma près de chez moi.

Voici mon avis sur Mort sur le Nil, d’Agatha Christie.

Résumé de l’éditeur

Un soir, Hercule Poirot dîne dans un restaurant londonien. Sa table jouxte celle d’un jeune couple apparemment très épris, Jackie de Bellefort et Simon Doyle. Quelques semaines plus tard, à l’occasion d’une croisière sur le Nil, le grand détective a la surprise de retrouver Simon Doyle marié à Linett Ridgeway. S’apercevant que Jackie s’ingénie à croiser le chemin du jeune couple, Hercule Poirot sent la tragédie venir à grand pas et il a peur…

Mon avis

Pour moi, lire Agatha Christie c’est comme lire Franck Thilliez : je suis rarement déçue. Évidemment tous ses romans ne sont pas inoubliables, il y en a quelques uns un peu moins bien d’autres mais n’empêche qu’en général, ce sont des lectures que j’apprécie.

Il y a plusieurs années, j’avais vu le téléfilm avec Peter Ustinov dans le rôle d’Hercule Poirot, donc en lisant le roman je connaissais déjà les grandes lignes du dénouement. Mais cela n’a pas entaché ma lecture, bien au contraire. Car le plus intéressant dans les romans mettant en scène Hercule Poirot, c’est son cheminement de pensée et tous les indices qu’il assemble pour arriver à la conclusion.

Ici, on retrouve un triangle amoureux, avec un homme qui quitte sa fiancée pour épouser la meilleure amie de celle-ci. Elle les suit partout pour les épier et leur mettre la pression, malade de jalousie, et on peut la comprendre ! Mais comme dans tous les romans d’Agatha Christie, il ne faut pas se fier aux apparences. L’écriture est limpide, comme d’habitude, et la structure reste la même : une première qui installe l’intrigue avec la présentation des personnages, le crime, puis l’enquête de Poirot avec notamment l’interrogatoire des différents protagonistes, et enfin la résolution de l’intrigue avec un Hercule Poirot qui fait son exposé devant l’assemblée.

On s’attache autant que possible à tous les détails qui nous paraissent intéressants, mais encore une fois, Agatha Christie sait manipuler son lecteur. On est toujours loin du compte concernant le dénouement et l’identité du ou des meurtriers ! On ne peut pas battre Hercule Poirot et ses petites cellules grises.

3 commentaires sur “Mort sur le Nil – Agatha CHRISTIE

Répondre à Océane (Entournantlespages) Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :