Le Grêlé : le tueur était un flic – Patricia TOURANCHEAU

En grande fan de Faites entrer l’accusé et L’heure du crime qui se respecte, l’histoire du Grêlé est un mystère fascinant : un homme, ayant des traces d’acné sur le visage, a tué la petite Cécile Bloch en mai 1986. Il l’a amenée de force dans la cave de son immeuble, l’a violée et tuée. Ce portrait robot a été établi selon le témoignage du frère de Cécile, Luc, qui a pris l’ascenseur avec le tueur. Dès lors, les policiers ont réussi à prouver que le Grêlé n’en était pas à son premier crime.

Ce portrait robot, cette histoire, m’a toujours fait froid dans le dos. Et puis il y a quelques mois, on a découvert l’identité du tueur.

Voici mon avis sur Le Grêlé : le tueur était un flic, de Patricia Tourancheau.

Résumé de l’éditeur

Passionnée par la grande énigme du Grêlé ayant mis en échec la brigade criminelle de Paris durant un tiers de siècle, experte ès fait divers, Patricia Tourancheau qui suit l’affaire depuis les années 90, la retrace sous ses multiples facettes à coups de documents inédits et de témoignages de première main. Victimes directes ou collatérales, frères et parents, enquêteurs de deux générations, détectives, citoyens, ayant subi ou traqué ce criminel XXL, collègues et proches qui l’ont côtoyé, ils ont accepté de lui parler. Elle en tire un récit haletant et terrifiant sur l’une des plus grandes énigmes des dernières décennies, enfin résolue avec l’identification de ce serial killer hors du commun.

Sa connaissance approfondie des procès-verbaux et du déroulé des investigations lui permet de revenir sur les loupés de l’enquête et de dévoiler toutes les étapes de sa résolution. Elle détaille, pour la première fois, l’intégralité de la traque aux trousses du Grêlé, ce tueur et violeur en série, de fillettes et d’adultes, ayant sévi dans la capitale de 1986 à 1997 sans jamais être arrêté… Et pour cause, cet agresseur qui se présentait à des victimes comme un flic, l’était bel et bien. Tapi au sein de l’institution, ce gendarme de la Garde républicaine à Paris dans les années 80, devenu policier motocycliste, avait fini par se ranger dans le Sud. Mais rattrapé par son passé, François Vérove se suicide le 27 septembre 2021, à l’âge de 59 ans. Cet ouvrage raconte aussi la double personnalité de ce militaire nordiste, bon père de famille, mais redoutable pervers, notable insoupçonnable, jamais fiché, indétectable de ses collègues de la Crim’.

Mon avis

C’est un livre enquête très bien écrit. Patricia Tourancheau est une journaliste passionnante qui passe souvent à la télé dans les émissions de faits divers ; l’enquête sur le Grêlé était devenue une obsession pour elle, tout comme pour les flics qui ont mené les investigations sans jamais pouvoir trouver l’identité du tueur.

Dans ce livre on apprend pas mal de choses, et à la fin du livre il y a une chronologie des faits qui sont mis en perspective avec la vie de François Vérove, c’est très utile et ça permet de se rendre compte que cet homme a fait énormément de victimes alors même que sa vie professionnelle était en plein essor.

La joie de découvrir son nom a été éclipsée par la déception d’apprendre son suicide : en France on est présumé innocent jusqu’à ce qu’un jury prouve le contraire, et l’action de la justice s’arrête au décès du suspect. On ne saura donc jamais pourquoi François Vérove a tué ces personnes, comment il a pu échapper aussi longtemps à la justice, s’il a tué d’autres victimes, et surtout pourquoi s’est-il arrêté d’un coup.

C’est un livre très bien documenté, précis et exhaustif. On a les points de vue des différents protagonistes qui ont participé de près ou de loin à cette enquête, qui font tous part de leur frustration de n’avoir pas pu mettre la main sur un des pires tueurs en série de France.

2 commentaires sur “Le Grêlé : le tueur était un flic – Patricia TOURANCHEAU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :