Sursis – Darren BRYTE

C’est le troisième roman de Darren Bryte, mais le premier que je lis. Ce petit pavé m’a un peu fait peur au début, je n’ai plus l’habitude de lire des romans de plus de 300 pages, mais la quatrième de couverture a titillé ma curiosité malgré le fait que je ne sois pas une grande fan de romans surnaturels. Mais j’ai passé outre mes réserves et me suis plongée dans cette intrigue.

Voici mon avis sur Sursis, de Darren Bryte.

Résumé de l’éditeur

Pedro est atteint de la maladie d’Alzheimer. Recouvrant subitement ses capacités cognitives, son attitude et sa personnalité ont changé. Sa raison de vivre semble tout entière dédiée à des individus contre lesquels il nourrit une amertume féroce. Sa fille Dolorès cherche à comprendre cette métamorphose soudaine et inexpliquée pendant qu’à des fins obscures, le vieil homme s’emploie à réveiller le besoin inassouvi de violence qui sommeille dans l’esprit tourmenté de son petit-fils James. Mués par le démon du châtiment, grand-père et petit-fils se rapprochent afin de mener à bien leurs macabres intentions. Cette famille, dont le destin de ses membres va chanceler, va-t-elle découvrir dans l’impensable vérité que, lorsque la mort vous accorde un sursis, c’est souvent pour le pire ?

Mon avis

J’ai mis pas mal de jours à terminer ce roman, la faute à la chaleur qui m’a complètement ramollie ; et puis ce roman est une petite briquasse, et je n’ai plus l’habitude de lire autant de pages d’un coup.

Avec ce roman, on est à la frontière entre le roman noir et le surnaturel, un petit côté Stephen King qui ne m’a pas déroutée. Le thème est ici la mémoire, la vengeance, la famille et ce qu’on est prêt à faire pour elle. Le personnage de Pedro est le pivot de l’intrigue, puisque c’est un grand-père qui souffre d’Alzheimer, mais un jour il retrouve toutes ses capacités intellectuelles et cognitives, sans que l’on ne comprenne pourquoi. La suite du livre éclaire ce mystère.

C’est bien écrit, aucune lourdeur de style, la plume est fluide, même si j’ai trouvé que c’était trop long par moments. Mais ma lenteur de lecture est uniquement liée au fait que j’ai eu une baisse de motivation, pas à cause de l’histoire en elle-même, au contraire : le rythme est plutôt soutenu !

C’est dans l’ensemble un bon roman, qui fait réfléchir à cette notion de sursis que la vie nous accorde parfois, et dont il faut profiter.

En un mot

J’ai plutôt bien aimé, un roman intéressant mais pas marquant pour ma part.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :