Sang – Johana GUSTAWSSON

Ah, j’ai eu plaisir à retrouver Johana Gustawsson, une autrice que j’ai découverte avec le premier roman de la trilogie Emily Roy et Alexis Castells, Block 46, que j’avais adoré. Après ma lecture du deuxième tome, Mör, il était logique que je termine la trilogie avec ce livre. Je pensais le lire sur une semaine, parce qu’ici en Angleterre on est confinés, j’ai donc les enfants à la maison toute la journée, autant dire que je ne pensais pas trouver du temps pour moi. Et bien finalement je l’ai lu en quelques… Lire la Suite

Crénom, Baudelaire ! – Jean TEULE

Ah, ce que j’aime Jean Teulé, cet écrivain à la gouaille si particulière. J’ai lu quelques uns de ses romans, et j’apprécie plus particulièrement ceux qui parlent de faits historiques. Le Montespan et Charly 9 sont vraiment excellents. Mais ne vous méprenez pas : sous le vernis humoristique, les jurons, la plume truculente de Teulé, le fond est sérieux et on apprend des choses. Suite à ma lecture du roman, j’ai eu la chance de participer à une édition de VLEEL avec l’auteur, à qui j’ai pu poser une question ! Un… Lire la Suite

Soul of London – Gaëlle PERRIN-GUILLET

Deuxième livre de Gaëlle Perrin-Guillet que je lis, après le très bon Haut le chœur édité chez Taurnada (chronique ici Haut le chœur – Gaëlle PERRIN-GUILLET) et qui a été l’occasion pour moi d’interroger l’auteure (Brin de causette : Gaëlle PERRIN-GUILLET) Ce roman-ci est le premier de sa saga Henry Wilkes et Billy Bennett, et nous emmène dans le Londres victorien, à la recherche d’un tueur de chiens. C’est Soul of London, de Gaëlle Perrin-Guillet.

Entrez dans la danse – Jean TEULÉ

Jean Teulé est un de mes auteurs favoris, alors qu’il n’écrit pas du tout de thrillers ni de polars. Mais ses livres que je préfère sont ceux qui sont historiques, qui sont ancrés dans l’Histoire. Et avec la patte de Teulé, ça donne des romans vraiment pas communs ! Et celui-ci ne fait pas exception : je vous parle d’Entrez dans la danse, de Jean Teulé.

La disparition de Josef Mengele – Olivier GUEZ

Le début du livre a été difficile : ça a été long de se mettre dans l’histoire, puisque beaucoup de noms sont cités, des personnages pas toujours pertinents pour l’histoire. C’est toutefois une lecture éprouvante, tant le sujet est sensible. Et cette lecture a une certaine résonance pour moi car j’ai vu les camps de Auschwitz et de Birkenau lors d’un voyage scolaire en Pologne. J’ai donc vu de mes yeux les tonnes de lunettes, de valises, de chaussures de toutes tailles, les photos de quelques centaines de prisonniers, les lits en… Lire la Suite