Le jour de ma mort – Jacques EXPERT

C’est la deuxième fois de ma vie que je lis Jacques Expert ; la première c’était il y a plusieurs années, la Théorie des six. Dans mes souvenirs (et vous savez que j’ai une très très mauvaise mémoire), j’avais bien aimé. Donc quand j’ai vu partout sur Bookstagram que ce livre était unanimement apprécié par les blogueurs, je l’ai mis sur ma wish list. Et mon mari me l’a offert pour mon anniversaire il y a 3 semaines, j’étais donc super heureuse.

Je l’ai lu il y a quelques jours, voici donc mon avis sur Le jour de ma mort de Jacques Expert.

Résumé de l’éditeur

Charlotte est une jolie jeune femme sans histoire. Elle a un travail qui lui plaît, un petit ami avec qui elle s’apprête à se marier, un chat. Elle se dit heureuse. Cependant, cette nuit d’un dimanche d’octobre, elle se réveille en sueur, tremblante de peur, à l’affut du moindre bruit. Elle est seule chez elle, il est minuit passé. On est le 28 octobre. Le jour de sa mort.
Trois ans plus tôt à Marrakech, Charlotte et trois copines sont allées consulter un voyant. Toutes les prédictions faites à ses amies se sont avérées exactes. Qu’en sera-t-il de Charlotte à qui il avait annoncé une mort violente le 28 octobre.
Commence alors un suspense de tous les instants.
La jeune femme est-elle victime d’une paranoïa alimentée par l’effrayant souvenir ou est-elle réellement en danger alors que rôde dans la ville un tueur psychopathe ?
Une fois de plus Jacques Expert joue avec les nerfs du lecteur dans ce récit implacable, aux retournements aussi nombreux qu’imprévisibles.

Oui…

On fait donc la connaissance de Charlotte, jeune femme qui semble avoir une vie géniale, digne d’une série TV américaine : un super job, des super amies, un super petit ami dont elle est éperdument amoureuse… Et lors d’un séjour à Marrakech, un voyant lui dit qu’elle mourra dans 3 ans, le 28 octobre, d’une mort violente. Le livre relate donc cette fatidique journée, et comment Charlotte va vivre le dernier jour annoncé de sa vie. Le livre est construit sur une alternance de points de vue : on a d’un côté le récit à la 3ème personne sur Charlotte et ce qu’elle vit le jour-là, et le point de vue à la 1ère personne du tueur en série surnommé l’Égorgeur de chats, qui sévit dans Paris. Cette alternance de points de vue a un avantage : ça permet d’élaborer tout un tas d’hypothèses sur l’identité du tueur, sur ce qui attend Charlotte, sur la façon dont elle va mourir. Et ça j’avoue que c’est intéressant.

Le rythme de l’histoire est aussi intéressant. Ça commence doucement et ça monte crescendo dans le stress et le suspense. On arrive à se mettre à la place de Charlotte qui est extrêmement paniquée à l’idée de mourir (qui ne le serait pas ?). On se demande comment réagirions-nous si nous connaissions la date de notre mort ? Que ferions-nous de notre journée si c’était la dernière ?

… mais non

Par contre, je n’ai pas aimé Charlotte. Elle est tellement naïve, tellement bébête qu’elle m’a exaspérée au possible… Je suis peut-être cruelle, mais cette jeune femme a pour moi tous les clichés de la jeune Parisienne active un peu agaçante. Et sa réaction m’a fait sourire : elle devient totalement parano, littéralement folle, elle suspecte tout le monde, elle réagit au quart de tour au moindre bruit. J’ai dit qu’on montait crescendo dans le stress, et bien Charlotte monte crescendo dans la paranoïa et la folie.

Quant au tueur en série, cet Égorgeur de chats qui ne viole et ne tue que des jeunes femmes blondes qui vivent seule avec leur chat mâle, il est risible. Encore une fois, une accumulation de clichés sur les tueurs en série. Et la fin est cousue de fil blanc et je n’ai pas du tout été surprise.

En un mot

C’est une lecture intéressante, en termes de construction d’histoire, mais pas en termes d’intrigue. Les personnages rassemblent tous les lieux communs et les poncifs du genre : la jeune femme parisienne à qui la vie sourit, et le tueur en série maniaque qui en veut à sa mère.

J’ai regretté beaucoup de répétitions, quelques fautes d’orthographe, un style d’écriture que j’ai trouvé trop simple pour un auteur reconnu comme Jacques Expert. Ce livre ne me laissera pas de souvenir impérissable, dommage.

Un commentaire sur “Le jour de ma mort – Jacques EXPERT

  1. Ping : Bilan lecture #6 | La Papivore

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :