De bonnes raisons de mourir – Morgan AUDIC

C’est encore un livre que ma moitié m’a offert à mon anniversaire (il y a maintenant un peu plus d’un mois….pfiou que le temps passe vite !). Il connait mes goûts et évidemment lorsqu’il a vu la quatrième de couverture, il s’est dit « Mmmm… y a tous les ingrédients que ma petite femme kiffe !« …. Nan en vrai il a du se dire « Allez c’est bon, c’est glauque et c’est un thriller, elle va aimer… mais qu’est-ce qu’elle est tordue !« . Ha ha ha, je me marre !

Bon, blague à part, je ne connais pas Morgan Audic, pourtant c’est son deuxième roman. Et bien, je l’ai lu en 3 jours. Voici mon avis sur De bonnes raisons de mourir, de Morgan Audic.

Résumé de l’éditeur

Un cadavre atrocement mutilé suspendu à la façade d’un bâtiment.

Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante.

Deux enquêteurs, aux motivations divergentes, face à un tueur fou qui signe ses crimes d’une hirondelle empaillée.

Et l’ombre d’un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé…

Чорнобиль (Tchernobyl)

Je préviens tout de suite, je vais écrire une petite tartine parce qu’il y a pas mal de choses à dire sur ce roman.

Ce livre, c’est bien sur un thriller haletant, une double enquête menée pour retrouver un meurtrier barbare dont les motivations sont troubles, et qui a toujours un coup d’avance sur les flic. Mais c’est aussi un roman qui se déroule en Ukraine sur fond de guerre civile et de catastrophe de Tchernobyl, car l’accident nucléaire qui a eu lieu en 1986 est présent à toutes les pages. Et ce doit être le cas dans la vie de tous les Ukrainiens : la catastrophe est gravée dans toutes les mémoires, à l’instar du 11 septembre pour les Américains. Une zone interdite s’étend autour de l’ancienne centrale, délimitée par une frontière plus ou moins poreuse, ce qui permet des trafics de toute sorte, un véritable marché parallèle, d’anciens habitants qui se réinstallent, faisant fi des radiations, et même un tourisme d’un nouveau genre, un voyeurisme malsain.

Ce livre met aussi en exergue une guerre civile qui se déroule dans la région du Donbass, bassin houiller entre l’Ukraine et la Russie. Là-bas s’affrontent les russophones et les Ukrainiens pour une région économiquement riche, une région mise en jeu suite à l’indépendance de l’Ukraine en 1991.

L’histoire en elle-même est originale, et la signature du tueur l’est tout autant : une hirondelle empaillée, les cadavres des victimes sont énucléés et leurs yeux sont remplacés par des prothèses d’un « bleu Baikal », les paupières et les lèvres sont cousues… Non, vraiment, Morgan Audic s’en est donné à cœur joie niveau sévices infligés à ses victimes ! Quant aux personnages, ils sont égratignés, malmenés, pas toujours sympathiques et tous, vraiment tous, ont une histoire dramatique avec la catastrophe de 1986. Il y a un avant et un après Tchernobyl.

En un mot

J’ai a-do-ré ce roman (chéri tu me connais donc bien…). Tout y est : le lourd passé des personnages qui est en quelque sorte partagé avec le lourd passé du pays, les crimes horribles, l’empathie pour les personnages principaux, un suspense maintenu jusqu’à la fin, et un rythme soutenu… Bref, un véritable coup de maître de la part de Morgan Audic. Je vous le conseille les yeux fermés.

3 commentaires sur “De bonnes raisons de mourir – Morgan AUDIC

  1. Ping : Bilan lecture #7 | La Papivore

  2. Ping : De bonnes raisons de mourir – Morgan Audic – Un Livre Toujours

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :