UK serial killers – Emily TIBBATTS

Ce livre-là, quand il a été publié par les éditions Ring en mai dernier, je mourais d’envie de le livre. Mais Monsieur Papivore m’a dit : « non, tu as déjà beaucoup de livres à lire, et puis là si tu continues à en acheter tu vas nous ruiner. » Donc je regardais avec mélancolie les avis passer sur Bookstagram… et finalement je l’ai eu ! Voici mon avis sur UK Serial killers d’Emily Tibbatts.

Résumé de l’éditeur

POUR LA PREMIÈRE FOIS AU MONDE : LA GALERIE DE PORTRAITS DES PLUS EFFROYABLES TUEURS EN SÉRIE DE L’UNION JACK

Si les tueurs français et américains ont largement nourri la littérature criminelle et le cinéma, les serial killers d’outre-Manche restaient, jusqu’à ce livre noir, inconnus du grand public.

Dans l’ombre de Jack l’Éventreur, ce sont des hommes et des femmes noyés dans la masse, cannibales, nécrophiles, éventreurs, empoisonneurs, pédophiles et prédateurs qui ont tué et massacré en nombre durant des décennies.

La conférencière Emily Tibbatts, fondatrice du site francophone de référence tueursenserie.org et auteur de dizaines de biographies en ligne de serial killers, fait son entrée en librairie avec les longs portraits immersifs et passionnants des dix plus terrifiants tueurs en série de Grande-Bretagne. UK Serial Killers vous plonge dans leur histoire intime et leur traque, le détail de leurs crimes qui vous fera frémir d’horreur, leurs motivations macabres, les progrès des techniques médico-légales, d’enquêtes…

Et l’ampleur de ces chasses à l’homme.

Foire aux monstres

Laissez-moi d’abord vous montrer le visage de ces dix fils de p.te :

Je vous présente donc les dix serial killers dont Emily Tibbatts dresse le portrait dans son livre. Emily Tibbatts, c’est une autrice avant tout, mais c’est aussi la créatrice du site internet tueursenserie.org, incontournable si vous vous intéressez aux tueurs en série comme moi. Elle a voulu écrire ce livre parce qu’en général on ne parle que des serial killers américains ou français, alors qu’il y en a partout dans le monde (malheureusement) ; et comme Emily Tibbatts a des origines britanniques, c’est tout naturellement qu’elle a fait des recherches sur les pires serial killers britanniques. Le but de cette démarche, c’est d’essayer d’expliquer dans la mesure du possible les raisons pour lesquelles ces criminels sont passés à l’acte.

Les crimes de ces personnages sont tous aussi sordides les uns que les autres. Et Emily Tibbatts s’attache à relater les faits de la façon la plus neutre possible, sans émettre de jugement. Rien que pour ça, chapeau parce que ce n’est pas facile de rester impartial dans le cas de ces monstres. Chaque portait est divisé en deux parties : la première est un récit chronologique de la vie et des méfaits des tueurs, puis vient la partie intitulée « pourquoi ? » où Emily Tibbatts tente d’expliquer leurs gestes, avec toute la prudence et les nuances que cela requiert.

Et je dois dire qu’elle a brillamment réussi son pari. Elle a vraiment choisi les pires criminels, la crème de la crème si je puis dire. De vrais salopards. J’ai retenu deux portraits qui m’ont particulièrement fait froid dans le dos : Dennis Nilesen, aka l’étrangleur à la cravate, qui étranglait ses victimes masculines, les lavait, puis se les mettait de côté pendant plusieurs semaines sous le plancher, sous son lit ou son sous évier, il sortait les cadavres de temps en temps pour prendre du bon temps, puis les découpait. Yurk. L’autre couple qui m’a choquée (tous m’ont choquée hein, mais ces deux-là dans le genre abject on fait pas mieux…) c’est Fred et Rosemary West qui ont fait vivre un enfer à leurs nombreux enfants, et eux leurs « spécialités » c’était l’inceste et le massacre. Donc bon, vous voyez le genre.

Outre les crimes horribles de ces tueurs, c’est le manque total de remord, d’empathie pour les victimes qui saute aux yeux. Et en plus, ils ont profité du manque de communication et de coordination des forces de police pour continuer leurs atrocités en toute impunité.

En un mot

C’est un très bon document que nous offre Emily Tibbatts et les éditions Ring qui décidément font un zéro faute dans leurs choix de publication. Quant à l’autrice, elle a fourni un travail de recherches remarquable, et j’ai englouti son livre en un tout petit peu plus d’une journée. Livre captivant.

Un commentaire sur “UK serial killers – Emily TIBBATTS

  1. Ping : Bilan lecture #9 | La Papivore

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :