Mes meilleures lectures de 2019

Et oui, 2019 s’efface tout doucement pour laisser la place à 2020 qui promet d’être pour moi, une année de grands changements, tant dans ma vie personnelle que dans ma vie professionnelle. Je ne peux pas en dire plus, mais soyez certains que je vous en parlerai en temps et en heure.Mais pour l’instant, revenons sur mes meilleures lectures de 2019, une liste dans laquelle vous pourrez piocher vos cadeaux de Noël. Si vous êtes comme moi, il y aura forcément des livres au pied du sapin.

Les Démoniaques de Mattias KÖPING

Ce n’est pas du tout un livre qui respire Noël, mais ce fut un de mes très peu nombreux coups de cœur de cette année. J’ai eu du mal à le trouver ce livre, car il était en rupture de stock partout. C’est mon papa qui me l’a gentiment expédié depuis le Finistère parce qu’il l’avait trouvé dans la merveilleuse librairie Dialogues à Brest (oh… que de souvenirs…). Le livre a donc un peu voyagé avant d’atterrir dans mes mains, et il a été à la hauteur de mes attentes. Il les a même dépassées. J’ai très peu de mémoire, mais ce livre là je m’en rappelle encore comme si c’était hier. Et c’est quasiment sure que je le relirai (chose que je ne fais presque jamais).

Résumé de l’éditeur :  » C’est l’histoire d’une vengeance. L’histoire d’une fille qui affronte une bête. Son proxénète, son violeur. Son père.
Drogues, meurtres, esclaves sexuelles, pédophilie. Au cœur d’un village qui borde l’autoroute, entre marécages lugubres et forêts profondes, un monstre se déploie.
Depuis la Souille, son repère situé au cœur de la forêt, l’Ours dirige son clan d’une poigne de fer et repousse chaque jour les frontières de son empire criminel.
Sa fille Kimy n’a qu’une obsession : attendre froidement l’heure de la vengeance. Car si personne ne se souvient de son visage, nul n’oubliera sa colère. »


Surface d’Olivier Norek

Je n’ose plus dire tout le bien que je pense de ce livre, par peur de vous soûler ou d’être accusée de prosélytisme (hé hé). Et non, je ne reçois aucune commission quand j’en parle, même si j’aimerais bien parce que je l’ai offert à plusieurs personnes de mon entourage (Olivier Norek, je veux pas réclamer hein… mais si vous êtes riche c’est un peu grâce à moi ! ha ha). Je vous invite à relire ma chronique en cliquant sur le titre, pour que vous compreniez tout le bien que je pense de ce très bon polar et de l’héroïne, No.

Résumé de l’éditeur :  » Noémie Chastain, capitaine en PJ parisienne, blessée en service d’un coup de feu en pleine tête, se voit parachutée dans le commissariat d’un village perdu, Avalone, afin d’en envisager l’éventuelle fermeture.
Noémie n’est pas dupe : sa hiérarchie l’éloigne, son visage meurtri dérange, il rappelle trop les risques du métier… Comment se reconstruire dans de telles conditions ?
Mais voilà que soudain, le squelette d’un enfant disparu vingt-cinq ans plus tôt, enfermé dans un fût, remonte à la surface du lac d’Avalone, au fond duquel dort une ville engloutie que tout le monde semble avoir voulu oublier… »


L’Empathie d’Antoine RENAND

Encore un excellent roman, mais pas trop dans l’esprit de Noël je l’avoue. Une petite pépite que j’ai découverte suite à l’avis de Thomas du blog Tomabooks. Un roman dur, peut-être difficile d’accès à certains égards, mais un magistral coup de cœur pour moi. Il fait partie de ces romans qui ne laissent pas la place à la demi-mesure : soit on l’aime, soit on le déteste. Mais il faut le lire pour se faire un avis.

Résumé de l’éditeur : « Vous ne dormirez plus jamais la fenêtre ouverte. « Il resta plus d’une heure debout, immobile, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l’homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme une évidence ; comme les pièces d’un puzzle qu’il avait sous les yeux depuis des années et qu’il parvenait enfin à assembler. On en parlerait. Une apothéose. » Cet homme, c’est Alpha. Un bloc de haine incandescent qui peu à peu découvre le sens de sa vie : violer et torturer, selon un mode opératoire inédit. Face à lui, Anthony Rauch et Marion Mesny, capitaines au sein du 2e district de police judiciaire, la « brigade du viol ». Dans un Paris transformé en terrain de chasse, ces trois guerriers détruits par leur passé se guettent et se poursuivent. Aucun ne sortira vraiment vainqueur, car pour gagner il faudrait rouvrir ses plaies et livrer ses secrets. Un premier roman qui vous laissera hagard et sans voix par sa puissance et son humanité. »


Disko de Mo MALO

Lorsque j’ai lu Qaanaaq, le premier tome des aventures de Qaanaaq Andriensen, j’avais été dans un premier temps un peu circonspecte : une histoire lente à démarrer, dans les paysages glacés du Groenland, peu d’action, des mots difficiles à lire et à prononcer… Mais à partir de la moitié du livre, c’est devenu une lecture géniale. Alors lorsque j’ai eu l’occasion de lire la suite, Disko, j’ai dit OUI et je me suis précipitée dans l’histoire et ces paysages désertiques immaculés. Ce fut une lecture sans comparaison, une intrigue dominée par un auteur talentueux, les codes du polar maîtrisés à la perfection, un sujet en arrière-plan qui fait réfléchir à l’avenir de la planète, … Bref, foncez et lisez-le !

Résumé de l’éditeur : « L’inspecteur danois Qaanaaq Adriensen ne pensait jamais s’habituer aux rudesses du climat groenlandais. Cela fait pourtant sept mois qu’il officie sur la grande île blanche, comme chef de la police locale. En compagnie de son adjoint, l’Inuit Apputiku Kalakek, il trompe son ennui en jouant à la roulette groenlandaise. Jusqu’au jour où, dans la baie touristique de Diskø, un cadavre est retrouvé, figé dans la glace d’un iceberg.
La victime n’est pas tombée : elle a été piégée vivante. Qui pouvait concevoir une haine assez puissante pour lui infliger une fin aussi cruelle ?
Au milieu des icebergs à la dérive, Qaanaaq, flic cabossé, tente de garder le cap. Mais il est bientôt rattrapé par un deuxième meurtre, qui le touche en plein cœur – et menace de faire vaciller sa propre raison. »


La police des fleurs, des arbres et des forêts de Romain PUERTOLAS

Là, pour le coup, c’est un roman divertissant et rafraîchissant qui est une lecture parfaite pour les fêtes de fin d’année ! C’est un livre de littérature blanche, certes, mais sous la forme d’un petit polar qui, je dois le dire, offre une expérience de lecture assez inédite. Le prologue nous promet une fin théâtrale, inattendue, géniale, et croyez-moi vous l’aurez ! Alors mon conseil, outre celui de courir vous l’acheter, c’est de vous laisser embarquer dans cette lecture, de ne pas réfléchir, de vous laisser guider. Romain Puertolas va vous prendre par la main gentiment, et va vous emmener dans le village de P. où quelque chose d’horrible s’est passé : le pauvre Joël a été tué et démembré ; il n’avait que 16 ans ! Donc lisez-le, et vous découvrirez l’assassin…. Mais pas que !

Résumé de l’éditeur : « Une fleur que tout le monde recherche pourrait être la clef du mystère qui s’est emparé du petit village de P. durant la canicule de l’été 1961.
Insolite et surprenante, cette enquête littéraire jubilatoire de Romain Puertolas déjoue tous les codes. »

C’était donc mon TOP 5 de 2019, dont un ou deux sont dans le TOP 10 de ma life. Vous pouvez les lire les yeux fermés (enfin, ouvrez-les un peu quand même, c’est mieux pour lire), car cette liste c’est le choix du cœur. Mon petit cœur fragile mais bien bien noir quand même, parce que pour aimer les polars et les thrillers, faut pas forcément être fan des licornes !

Et je vous souhaite surtout de très bonnes fêtes de fin d’année !

Un commentaire sur “Mes meilleures lectures de 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :