L’ombre de la baleine – Camilla GREBE

Ce livre est le troisième de la saga Hanne, la profileuse créée par Camilla Grebe. J’avais beaucoup aimé le premier, Un cri sous la glace, un peu moins le deuxième, Journal de ma disparition, mais en règle générale j’aime beaucoup la plume de Camilla Grebe que je trouve fluide. J’ai acheté ce livre suite à un mini drame : dans mon train en allant bosser, j’avais terminé ma lecture précédente (Taches rousses) et je me retrouvais donc sans livre à lire pour le reste de ma journée ! Catastrophe ! Ni une ni deux je me suis précipitée dans la librairie de la Gare du Nord et ai jeté mon dévolu sur ce livre. Voici mon avis sur L’ombre de la baleine, de Camilla Grebe.

Résumé de l’éditeur

Quand des cadavres de jeunes hommes échouent sur les côtes de l’archipel de Stockholm, la jeune flic Malin et son supérieur, Manfred, sont missionnés pour résoudre ce sombre mystère. Hélas, chacun est plus vulnérable que d’habitude : Malin est très enceinte, et Manfred meurtri par le terrible accident qui a plongé sa petite fille dans le coma. En parallèle, nous rencontrons Samuel, adolescent rebelle, dealer à mi-temps, élevé par une mère célibataire aussi stricte que dévote. Sa vie bascule quand celle-ci jette à la poubelle des échantillons de cocaïne que le baron de la drogue de Stockholm lui a confiés.
Alors que Samuel trouve une planque idéale sur la petite île de Marholmen, où il est embauché par la jolie Rachel pour devenir l’auxiliaire de vie de son fils Jonas, Malin et Manfred font fausse route. Mais toute leur enquête change de cap le jour où la mère de Samuel signale enfin sa disparition…

Mon avis

C’est un roman à trois voix : celle de Manfred, le flic en charge de l’enquête sur des cadavres de jeunes hommes retrouvés en mer ; celle de Samuel, l’adolescent rebelle qui se fait virer de chez lui à cause d’une sombre histoire de drogue ; celle de sa mère, Pernilla, une grenouille de bénitier qui n’a pas trop de chance dans la vie et qui se réfugie dans la foi pour tenir le coup. En parallèle, il y a le personnage de Rachel, qui recueille Samuel le fugueur et lui propose un job : tenir compagnie à son fils Jonas, un vrai légume depuis un accident de la route.

Voilà la galerie de personnages que j’ai beaucoup appréciés car tout coulait de source. Les personnages sont bien travaillés, chacun a son propre parler, vit son propre drame : la petite fille de Manfred a chuté de la fenêtre alors qu’elle était sous la surveillance de son père, elle est donc plongée dans un coma. Manfred et sa femme vivent donc suspendus au diagnostic des médecins. Samuel, lui, a fricoté avec un gros dealer de drogue, ce qui lui a valu de se faire virer de la maison par sa mère. Il est donc en perdition, il erre sans savoir où aller, avec les gorilles du dealer à ses trousses. Et Pernilla, la dévote, est tiraillée entre son amour pour son fils, et les préceptes de la Bible.

Comme je le disais, ça coule de source, j’ai lu ça d’une manière extrêmement fluide, sans pouvoir lâcher le bouquin parce que j’avais absolument envie de savoir comment tout ça allait se terminer. Le sujet de fond c’est les réseaux sociaux et leur présence saine ou malsaine dans nos vies : que serions-nous prêts à faire pour quelques likes sur notre profil ? L’omniprésence des réseaux sociaux n’a-t-elle pas favorisé le narcissisme ? Vous vous demandez comment ce sujet et des meurtres de jeunes hommes peuvent être liés ? Et bien, lisez le livre, vous saurez…

En un mot

Un excellent thriller à trois voix, dont le rythme m’a tenue en haleine, jusqu’à un dénouement inattendu. Un très bon moment de lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :