Impact – Olivier NOREK

Sortie littéraire incontournable de cette fin d’année, j’attendais le dernier Norek comme le messie. Je l’ai acheté le jour de sa publication, impossible pour moi d’attendre. J’avais envie de voir si 2020 allait se terminer par un coup de cœur pour le dernier né de mon auteur français chouchou.

Voici mon avis sur Impact, d’Olivier Norek.

Résumé de l’éditeur

Face au mal qui se propage
et qui a tué sa fille

Pour les millions de victimes passées
et les millions de victimes à venir

Virgil Solal entre en guerre,
seul, contre des géants.

Mon avis

Ce coup-ci, Olivier Norek ne me facilite pas la tâche. Cette chronique va être compliquée à écrire tant j’ai été déçue à la lecture de ce roman. Je m’attendais à quelque chose à la hauteur du dernier, Surface, pour lequel j’avais eu un coup de cœur. Je m’attendais à du bon polar dans la même veine que sa trilogie Victor Coste. Mais je ne m’attendais pas à ça.

Ce n’est ni un thriller, ni un semblant de polar, mais un roman témoignage écologique et un tantinet moralisateur. Il y a bien un embryon d’enquête policière, avec un crime affreux qui se déroule en direct sur les réseaux sociaux. Donc au début je me suis dit « chouette, ça commence bien, je vais me régaler ! » Et puis non, en fait. L’enthousiasme est vite retombé lorsque le roman s’est transformé en pamphlet contre notre société destructrice de la planète.

Le personnage principal, Virgil Solal, le « méchant », n’est même pas détestable. Le tandem qui enquête, une profileuse et un beau flic, n’est pas attachant, tellement cliché et lisse. L’intrigue, si tant est qu’il y en ait une, est tellement attendue qu’il n’y a aucune surprise. Et cette fin…. exaspérante.

Le travail de recherche fourni par Olivier Norek est indéniable, et on ressent les tripes qu’il a mises dans l’écriture de ce roman : c’est un véritable cri du cœur qu’il nous livre, un message fort sur notre comportement auto-destructeur. Oui mais voilà, si je lis un livre, ce n’est pas pour me sentir coupable de quelque chose, pour me sentir pointée du doigt à cause de ma manière de consommer, de vivre, de participer à cet anéantissement de la planète. Je n’ai pas envie de lire quelque chose que je peux constater par moi-même tous les jours, dans les médias, dans la rue. Si j’avais voulu cela, j’aurais lu un essai sur l’écologie ou j’aurais regardé un reportage télé.

C’est dommage. Et je ne suis pas la seule à avoir ressenti cette déception. Un petit tour sur les sites de lecture, les différents blogs et les réseaux sociaux montreront à quel point les lecteurs se sont sentis frustrés.

En un mot

Vous l’aurez compris, c’est une franche déception. Olivier Norek m’a perdue avec ce roman en forme de réquisitoire, et je ne suis pas la seule. Je comprends qu’il ait eu envie de témoigner, car le message est néanmoins fort, et la situation actuelle très préoccupante. Mais le côté polar est complètement anecdotique, un prétexte pour le côté écologique. A l’opposé de ce que Mo Malo a réussi à faire dans Disko, par exemple : certes il y a une forte préoccupation sur le réchauffement climatique et les ravages que cela implique au Groenland, mais l’aspect polar prédomine.

On va dire que je lui passe ce petit écart. Mais je l’attends au tournant pour le prochain !

6 commentaires sur “Impact – Olivier NOREK

  1. Ping : Olivier Norek – Impact | Sin City

  2. Je n’ai pas été totalement convaincue par Code 93 mais j’ai bien envie de lire un autre roman de l’auteur. Le suivant ne sera pas sûrement celui-là, j’aime bien l’idée mais je lis quelques avis mitigés voire négatifs dessus et il vient de sortir.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :