American predator – Maureen CALLAHAN

J’ai lu ce livre lorsque mon mari était en déplacement professionnel pendant quelques jours. J’ai donc eu peur, le soir, quand tout était calme à la maison. Et le moindre bruit me faisait sursauter. A cause de ce bouquin.

Maureen Callahan est une autrice et journaliste qui a l’habitude d’écrire sur les gens célèbres, les icônes de la pop culture, et ici elle relate la vie criminelle d’un tueur en série véritablement démoniaque qui a sévi dans les années 2010, d’après ce que l’on sait. Oui, parce qu’il a sûrement commencé sa carrière de meurtrier bien plus tôt.

Voici mon avis sur American predator, de Maureen Callahan

Résumé de l’éditeur

C’est l’un des tueurs en série les plus terrifiants des États-Unis. Il a réellement existé, et pourtant, vous ignorez son nom… Pour l’instant.
Anchorage, sur les rivages glacés de l’Alaska. Dans la nuit du 2 février 2012, la jeune Samantha Koenig termine son service dans un petit kiosque à café, battu par la neige et le vent. Le lendemain, elle n’est toujours pas rentrée chez elle. Une caméra de vidéosurveillance apporte vite la réponse : on y voit clairement un inconnu emmener l’adolescente sous la menace. Commence alors une véritable chasse à l’homme, qui permet au FBI de mettre la main sur un suspect potentiel, Israel Keyes. Un homme qui semble pourtant au-delà de tout soupçon, un honnête travailleur, vivant seul avec sa fille.

À travers une enquête digne des meilleurs thrillers, Maureen Callahan retrace le parcours meurtrier d’un prédateur au modus operandi glaçant qui a sévi durant des années sur l’ensemble du territoire américain, sans jamais être inquiété. Véritable voyage au coeur du mal, American Predator décrypte les rouages angoissants d’un esprit malade et ceux, grippés, d’une machine policière empêtrée dans ses luttes internes. Un périple sauvage, aux confins de la folie.

Mon avis

Quelle claque ce bouquin !

J’ai eu du mal à sortir de cette lecture tellement c’était intéressant et captivant.

Israel Keyes est né en 1978 aux États-Unis, dans une famille des religieux fanatiques.

Il détestait les animaux, les torturait et les tuait, il aimait foutre le feu aux maisons, il adorait les armes à feu… En somme il coche tous les critères du tueur en série. Et c’est ce qu’il est devenu.

Il est arrêté en 2012 suite à la disparition de Samantha Koenig, une jeune femme de 18 ans, qu’il a kidnappée, séquestrée, violée, étranglée, puis l’a laissée plusieurs jours dans son abri de jardin. Lorsqu’il est revenu de vacances, il l’a décongelée (températures extrêmement basses en Alaska à cette période), l’a violée, puis l’a maquillée, rasée, a cousu ses paupières pour les maintenir ouvertes afin de la prendre en photo et demander une rançon. Enfin, il l’a démembrée, puis jetée dans un lac.

Il n’y a pas de mots pour qualifier ces actes. C’est au-delà de la raison.

Impossible de savoir combien de victimes il a faites ; le FBI pense à 11 victimes, mais lui n’en a avoué que 3, un couple de quinquagénaires et Samantha Koenig.

Quand on lit ce livre, on est effarés par la complexité de cet homme. En gros, vous prenez tous les pires côtés des pires tueurs en série, et vous aurez Israel Keyes. Même les profileurs du FBI ont été déroutés par ce profil : il planifie des mois à l’avance ses crimes, voire même des années puisqu’ils a à plusieurs endroits des « caches » qui contiennent des kits de tueurs : des serflex, des munitions, des armes,… Comme ça, lorsqu’il a prévu d’enlever ou de tuer quelqu’un, il se rend à une de ces caches et tout est déjà prêt à l’emploi ! C’est machiavélique !

Il s’est suicidé en prison en décembre 2012.

Le livre est prenant, l’autrice nous épargne les côtés voyeurs et gores de l’affaire pour se pencher plus sur l’aspect psychologique du tueur.

C’est un coup de cœur !

2 commentaires sur “American predator – Maureen CALLAHAN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :