Les trois épouses de Blake Nelson – Cate QUINN

J’avoue que si j’avais vu ce roman en librairie, je ne l’aurais pas pris à cause de sa couverture que je trouve vraiment ringarde. Mais bon, je l’ai vu passer deux ou trois fois sur les réseaux sociaux, avec toujours des avis enthousiastes donc j’ai voulu le lire. Et puis ça parle des Mormons, une communauté religieuse que je ne connais que de nom, et c’st toujours intéressant de voir jusqu’où les gens vont pour leur religion.

Voici mon avis sur Les trois épouses de Blake Nelson, de Cate Quinn.

Résumé de l’éditeur

Blake Nelson est retrouvé mort dans le désert. La police soupçonne sa femme l’avoir tué. Mais laquelle ?

RACHEL, PREMIÈRE ÉPOUSE
« Pardonne-moi, Seigneur, j’ai menti à un policier aujourd’hui. Je lui ai dit que Blake n’avait jamais levé la main sur moi.
« 

TINA, SŒUR-ÉPOUSE
« Quand les flics m’ont embarquée, j’ai cru qu’ils nous arrêtaient pour polygamie. À Vegas, je me faisais arrêter pour racolage. Ici, c’est parce que je suis mariée. »

EMILY, SŒUR-ÉPOUSE
« ‘Tu peux être toi-même ici ‘, m’a dit Blake. Ce qu’il voulait dire, je pense, c’est que je pouvais être à lui. »

Contre la volonté de sa famille et les règles de l’Église mormone, Blake Nelson a épousé trois femmes. Tous les quatre vivent dans un ranch miteux perdu au beau milieu de l’Utah, dans l’attente de la Fin des Temps. Personne ici ne les dérangera. Jusqu’à ce que le corps de Blake soit retrouvé dans un sale état.
Bienvenue chez les mormons !

Mon avis

Alors effectivement, ici, la famille constituée de Blake, Rachel, Tina et Emily, est hors norme. Hors norme pour la société « normale », c’est-à-dire vous et moi, et également hors norme pour la plupart des Mormons. Je ne vais pas vous raconter l’histoire de cette religion, mais il faut juste savoir qu’ils ont interdit la polygamie, qui a l’air d’être quand même pratiquée en secret par les plus extrémistes. C’est le cas de Blake qui a une épouse principale, Rachel, une vraie mormone, et deux « sœur-épouses ». Un jour Blake est retrouvé mort dans le désert pas loin de leur ranch, et chacune de ses femmes semble avoir une raison valable de l’avoir tué.

Ce n’est pas un thriller, ni un polar à proprement parler, mais un livre noir. Malgré quelques longueurs, j’ai trouvé que la force de ce roman était le suspense instauré par l’autrice sur l’identité de l’assassin de Blake. Cate Quinn a également réussi à créer et façonner des personnages forts et charismatiques ; si à certains moments on se met à en détester une, l’autrice nous dévoile une autre facette du personnage ou un élément de son passé, qui nous fait changer d’avis.

Cate Quinn s’est basée, je pense, sur l’histoire de Warren Jeffs, un gourou et dirigeant de l’Église fondamentaliste de Jésus-Christ des saints des derniers jours (des mormons extrémistes), qui est actuellement en prison. Il avait plus de 70 épouses dont beaucoup étaient mineures, et elles étaient toutes habillées de la façon qui est décrite dans le livre. En 2006, peu avant son arrestation à Vegas, il avait épousé une petite fille de 12 ans !

Je ferme la parenthèse glauque pour en revenir au livre. C’est un joli roman parce qu’au-delà du crime et de l’enquête, c’est l’histoire de trois femmes que tout oppose mais qui, par la force des choses vont apprendre à se dompter et à s’apprivoiser les unes les autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :