Haut le chœur – Gaëlle PERRIN-GUILLET

couv65457432

Je tiens tout d’abord à remercie Joël Maïssa et les éditions Taurnada pour ce livre que j’ai reçu en version numérique.

L’histoire en deux mots

Eloane Frezet, dangereuse tueuse en série, s’évade de prison. Elle a bien pris soin de contacter Alix Flament, journaliste de son état, pour lui dire qu’elle tiendrai sa promesse : Eloane veut retrouver Alix et la tuer. Pourquoi me direz-vous ? Et bien lorsqu’elle était en prison, Eloane a répondu aux questions d’Alix, qui en a fait un livre. Sauf que ce livre a desservi la tueuse au moment où sa libération conditionnelle devait être décidée. Un monstre est donc dans la nature pour la deuxième fois, les équipes de police sont sur les dents, et Alix est complètement chamboulée.

Peut-on tuer par amour ?

La tueuse en série est intelligente. Alix et les enquêteurs sont rodés aux méthodes d’Eloane qui aime jouer avec leurs nerfs. Et personne ne comprend ce qui la pousse à commettre ces crimes odieux : le mobile est inconnu. Elle tue au hasard, hommes, femmes, enfants, animaux. Alors les policiers vont se replonger dans le dossier de la tueuse afin d’essayer d’anticiper ses faits et gestes et surtout de comprendre pourquoi elle tue.

Les chapitres du livre, courts, sont entrecoupés d’extraits des entretiens entre Alix et Eloane. Nous sommes donc invités à essayer de comprendre ce qui la motive. Et on se rend vite compte que la tueuse a une idée en tête et qu’elle est prête à tout pour finir son « œuvre » : c’est un jeu du chat et de la souris entre Alix et celle qui a promis de la tuer.

En un mot

C’est un très bon livre : rythmé, bien écrit, un méchant cruel qui est en fait une méchante, un leitmotiv très original…

J’ai trouvé la première moitié un peu lente et que les phrases étaient remplies d’expressions toutes faites. Mais tout s’accélère ensuite pour un final détonnant.

Note

5 stars

Résumé de l’éditeur

« Quand je sortirai, tu seras la première prévenue… Je saurai te retrouver. »
Depuis qu’Éloane Frezet, la tueuse en série la plus abjecte de ces dernières années, a prononcé ces mots, Alix Flament vit dans l’angoisse que la criminelle sanguinaire s’évade de prison…
Alors, quand la journaliste reçoit un coup de téléphone d’Éloane en pleine nuit, elle comprend que la meurtrière va honorer sa promesse…
Une promesse de sang…

 

4 commentaires sur “Haut le chœur – Gaëlle PERRIN-GUILLET

  1. Ping : Bilan lecture #2 – La Papivore

  2. Ping : Brin de causette : Gaëlle PERRIN-GUILLET – La Papivore

  3. Ping : L’inconnue de l’équation – Xavier MASSÉ – La Papivore

  4. Ping : Soul of London – Gaëlle PERRIN-GUILLET | La Papivore

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :