Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle – Stuart TURTON

J’avoue que j’ai acheté ce livre principalement pour sa couverture : ce bleu profond et ces caractères dorés m’ont littéralement hypnotisée ! Et bien sur la quatrième de couverture a fini de me convaincre de l’acquérir (mon porte-feuille et moi ne sommes décidément plus sur la même longueur d’ondes…). L’auteur est inconnu au bataillon, évidemment puisque c’est son premier livre, édité chez les éditions Sonatine, que j’apprécie depuis qu’ils ont sorti la saga du Bourbon Kid.

J’ai mis du temps à lire ce pavé (près de 600 pages), je me suis un peu arraché les cheveux, et j’en ai été à un (cheveu…) de l’abandonner. ais c’est sans compter la communauté de Bookstagram qui m’a encouragée à le lire ! Voici donc mon avis sur Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle, de Stuart Turton.

Résumé de l’éditeur

Ce soir à 11 heures, Evelyn Hardcastle va être assassinée.Qui, dans cette luxueuse demeure anglaise, a intérêt à la tuer ?

Aiden Bishop a quelques heures pour trouver l’identité de l’assassin et empêcher le meurtre. Tant qu’il n’est pas parvenu à ses fins, il est condamné à revivre sans cesse la même journée.

Celle de la mort d’Evelyn Hardcastle.

Bienvenue à Blackheath

Alors alors alors….. ça va être compliqué de chroniquer ce livre très très dense, parce que l’intrigue en elle-même est très complexe. Beaucoup de personnages, d’informations, d’éléments à prendre en compte.

On est donc face à Aiden Bishop (mais ça on ne le sait pas tout de suite), qui a pour mission de trouver l’assassin d’Evelyn Hardcastle, jeune femme issue d’une famille aristocratique désargentée. Et pour cela, Aiden va vivre 8 fois la même journée mais dans 8 corps différents. Ces 8 hôtes sont invités à un bal donné à Blackheath, la demeur des Hardcastle, en l’honneur d’Evelyn. Rien que là j’ ai du mal à vous faire un rapide résumé du livre.

L’ auteur a du prendre énormément de notes pendant la rédaction de son livre, faire un genre de mindmap pour s’y retrouver. Pour autant, le lecteur n’est pas trop perdu puisque chaque hôte d’Aiden fait une sorte de petit récapitulatif régulièrement, ce qui nous permet de savoir à peu près où on en est. Quant à l’intrigue, c’est vraiment complexe à lire et à digérer mais l’auteur a fait preuve d’une grande ingéniosité et a su créer chez moi l’effet « Wouah ! ». La fin est tordue mais géniale à la fois.

En un mot

J’ai mis du temps à le lire, mais je me suis accrochée et j’ai bien fait. Malgré quelques moments de ras-le-bol où j’ai failli abandonner, j’ai apprécié cette lecture. Mais c’est la fin qui sauve le livre,et heureusement : je n’aurais pas accepté d’avoir passé autant de temps sur ce livre pour une fin qui n’en valait pas la peine.

Passez votre chemin si vous voulez une lecture divertissante et rafraîchissante pour cet été, mais si vous aimez le Cluedo et l’ambiance Downtown Abbey, allez-y !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :