L’étrange traversée du Saardam – Stuart TURTON

Le précédent roman de Stuart Turton s’appelait Les sept morts d’Evelyn Hardcastle, un livre dense et un peu déroutant mais très intéressant. Son deuxième roman, donc, c’est celui-ci et je l’ai en version anglaise. Je l’ai acheté il y a quelque temps et le titre c’est « The Devil and the Dark Water« .

Voici mon avis sur L’étrange traversée du Saardam, de Stuart Turton.

Résumé de l’éditeur

Le Saardam quitte les Indes orientales pour Amsterdam. À son bord : le gouverneur de l’île de Batavia, sa femme et sa fille. Au fond de la cale, un prisonnier : le célèbre détective Samuel Pipps, victime d’une sombre affaire. Alors que la traversée s’avère difficile et périlleuse, les voyageurs doivent faire face à d’étranges événements. Un symbole de cendres apparaît sur la grand-voile, une voix terrifiante se fait entendre dans la nuit, et les phénomènes surnaturels se multiplient. Le bateau serait-il hanté, ses occupants maudits ? Aucune explication rationnelle ne semble possible. Et l’enquête s’avère particulièrement délicate, entre les superstitions des uns et les secrets des autres.

Mon avis

Très délicat de mettre ce roman dans une case spécifique ; c’est d’ailleurs ce qu’explique l’auteur à la fin : ce n’est ni un thriller, ni un polar, ni un roman fantastique, mais tout ça à la fois en même temps. C’est en tout cas un roman insolite et mystérieux que nous propose Stuart Turton, tout comme l’était Les sept morts d’Evelyn Hardcastle.

On se retrouve à bord du Saardam, un navire hollandais, où d’étranges événements ont lieu, un lépreux dont la langue a été coupée se met à parler sur le quai et à prévenir que le bateau est maudit, puis il prend feu, un signe cabalistique s’affiche en grand sur la voile principale, ce fameux lépreux réapparaît sur le bateau… Bref, il y a des puissances maléfiques qui s’attèlent à foutre les boules à tout le monde. Évidemment il y a des morts, donc on cherche le coupable. Sur le bateau se trouve Samuel Pipps, un célèbre enquêteur, assisté de Arent Hayes, mais Samuel est mis aux fers dans la cale. Arent va devoir jouer le rôle de l’enquêteur afin de trouver l’identité du coupable.

Attendez-vous à rencontrer de nombreux personnages, avec des noms un peu complexes pour certains, j’ai eu du mal à savoir qui était qui et par rapport à qui au début, et même à situer l’action sur le bateau car Stuart Turton utilise le jargon marin. Mais il a eu la bonne idée de mettre un plan du navire au début du livre. L’intrigue est complexe certes, mais quand on rentre bien dans l’histoire on se prend au jeu du Cluedo pour connaître l’identité du tueur.

Le final est inattendu mais n’a pas su faire pencher la balance en faveur du « c’est vraiment un excellent bouquin ! ». Cela reste une lecture divertissante mais plutôt mitigée pour ma part.

Merci aux éditions Sonatine et à Netgalley pour cette lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :