Le crime de l’Orient-Express – Agatha CHRISTIE

J’adore ce challenge #jelisagathachristie, ça me permet d’avancer dans mon défi personnel de lire toutes les aventures d’Hercule Poirot. Depuis juillet c’est donc une enquête d’Hercule Poironounet par mois que je découvre ou re-découvre. Et ça me met en joie… Chaque mois j’ai envie de passer au suivant pour pouvoir prendre mon shoot de Poirot. Voici donc pour le mois de septembre mon avis sur Le crime de l’Orient-Express d’Agatha Christie.

Résumé de l’éditeur

Alors qu’il rentre de mission et compte s’arrêter quelques jours à Istanbul, Hercule Poirot est rappelé d’urgence à Londres. On est en hiver et à cette époque de l’année, l’Orient Express roule habituellement quasiment à vide. Pourtant, sans l’aide du directeur de la compagnie, Hercule Poirot n’aurait pas trouvé de place à bord, comme si tous les voyageurs s’étaient donné rendez-vous dans ce train ! Dès la première nuit, un homme est assassiné. Le train est immobilisé par la neige qui empêche l’assassin de s’enfuir. Dans les wagons isolés du reste du monde, Hercule Poirot, au sommet de son art, mène l’enquête. Et ce ne sont pas les pistes qui manquent !

Welcome on board !

L’Orient-Express

Ah ! l’Orient-Express, ses wagons luxueux, son parcours mythique, sa notoriété internationale… et son crime. Oui parce que l’un des plus célèbres romans d’Agatha Christie c’est celui-ci. Je l’avais déjà lu il y a quelques années, et puis j’avais aussi vu le téléfilm avec David Suchet dans le rôle de Poirot. Le dénouement final ne m’a donc pas surprise, mais les raisonnements du détective belge sont toujours un ravissement.

C’est un crime qui se déroule dans le huis clos d’un compartiment du train, alors que celui-ci est stoppé à cause d’une tempête de neige. Je ne sais pas vous, mais moi je suis claustrophobe, et je me suis sentie oppressée tout le long du livre. Mais ça n’a pas empêché ma lecture, bien au contraire. J’ai ainsi pu me plonger totalement dans l’intrigue qui, encore une fois, est une preuve du talent d’Agatha Christie.

« L’impossible ne peut se produire, donc l’impossible doit devenir possible, malgré les apparences. »

Hercule Poirot – Le crime de l’Orient-Express

Ici Hercule Poironounet se triture pas mal les méninges car il fait face à 13 suspects qui mentent tous. Et évidemment il suspecte tout le monde jusqu’à la dernière partie du livre où il révèle l’identité du criminel. La première fois que j’ai lu le livre, j’ai eu l’effet « Wouah ! » du dénouement (ou effet Scoubidou…), que je n’ai pas eu ce coup-ci mais qu’importe : Hercule Poirot est un détective hors pair qui étudie le côté psychologique de la victime et des suspects, et à chaque fois je suis bluffée.

En un mot

Une très bonne enquête, que je classe parmi les meilleures d’Hercule Poirot.

Un commentaire sur “Le crime de l’Orient-Express – Agatha CHRISTIE

  1. Ping : Bilan lecture #9 | La Papivore

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :