Requiem des ombres – David RUIZ MARTIN

J’avais beaucoup aimé le premier roman de David Ruiz Martin, Seule la haine, un livre noir, un thriller psychologique très réussi, que j’avais eu plaisir à découvrir.

Lorsque Taurnada m’a proposé de lire le second roman de cet auteur suisse, je n’ai pas hésité, ma curiosité ayant été piquée par le résumé très attirant. L’auteur a-t-il réussi à transformer l’essai ?

Voici mon avis sur Requiem des ombres, de David Ruiz Martin.

Résumé de l’éditeur

Hanté depuis l’enfance par la disparition de son frère, Donovan Lorrence, auteur à succès, revient sur les lieux du drame pour trouver des réponses et apaiser son âme.
Aidé par une femme aux dons étranges, il tentera de ressusciter ses souvenirs.
Mais déterrer le passé présente bien des dangers, car certaines blessures devraient parfois rester closes…
… au risque de vous entraîner dans l’abîme, là où le remords et la honte règnent en maîtres.
Où le destin semble se jouer de vous.
Et cette question, qui bousculera sa quête de vérité : peut-on aller à l’encontre de ce qui est déjà écrit ?

Mon avis

Je suis embêtée parce que je suis passée complètement à côté de cette lecture. Je n’ai pas retrouvé l’engouement que j’avais éprouvé avec Seule la haine, qui pour le coup m’avait totalement emballée.

Je n’ai pas du tout aimé le personnage principal, Donovan Lorrence, un écrivain qui approche la soixantaine, alcoolique, plein de colère, qui est à la recherche de son frère qui a disparu alors qu’ils étaient adolescents. Je l’ai trouvé trop agressif, trop dépressif, désabusé, limite haineux, sans qu’il y ait forcément une raison. La disparition de son frère lors d’un épisode de brume a laissé un lui une cicatrice béante qui est toujours ouverte, même à près de soixante ans. Ça peut se comprendre évidemment, mais je n’ai pas compris pourquoi au lieu d’essayer de comprendre il a accusé tout le monde. J’ai trouvé cela contre-productif.

Il y a une dimension ésotérique à ce roman, avec le personnage d’Iris, une jeune femme qui a un pouvoir spécial, très lourd à porter. Elle va tenter d’aider Donovan, mais finalement ce sera peut-être également contre-productif. Cette dimension mystique et fantastique ne m’a pas dérangée outre-mesure, mais c’est la relation entre Iris et Donovan que j’ai eu du mal à comprendre, surtout du côté de Donovan.

Finalement je me dis que c’est le personnage principal qui m’a empêchée d’apprécier ce roman, j’aurais aimé un homme un peu plus mesuré, un peu moins caricatural.

En un mot

Une lecture en demi-teinte, un roman qui ne m’a pas convaincue malheureusement. Mais cet avis n’engage que moi !

Un commentaire sur “Requiem des ombres – David RUIZ MARTIN

Répondre à Céline Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :