Dans les brumes de Capelans – Olivier NOREK

Olivier Norek et moi c’est une histoire d’amour qui a commencé en 2015, lorsque j’ai lu Code 93. Je l’avais choisi uniquement sur la quatrième de couverture et je me souviens de sessions de lecture dans le métro parisien. Puis j’ai lu Territoires… Puis Surtensions… J’avais mis le doigt dans un engrenage littéraire dont il m’était impossible de sortir. J’étais tombée amoureuse de Victor Coste, et puis d’Olivier Norek (amour littéraire, évidemment !), alors j’ai lu TOUS ses livres, à chaque fois avec une avidité certaine. Surface a été pour moi un coup de foudre livresque absolu ; Entre deux mondes m’a fait pleurer ; il n’y a qu’Impact qui m’a énormément déçue.

Alors quand la publication de son nouveau roman a été annoncée, lorsque j’ai su que c’était une nouvelle aventure de Victor Coste, six ans après la dernière, j’étais comme une folle ! J’ai donc profité que mes parents et mon frère venaient en vacances à la maison pour leur demander de me ramener le Graal, parce que je voulais absolument l’objet, je ne voulais pas le lire en format numérique.

Voici mon avis sur Dans les brumes de Capelans, d’Olivier Norek.

Résumé de l’éditeur

Une île de l’Atlantique, battue par les vents, le brouillard et la neige…
Un flic qui a disparu depuis six ans et dont les nouvelles missions sont classées secret défense…
Sa résidence surveillée, forteresse imprenable protégée par des vitres pare-balles…
La jeune femme qu’il y garde enfermée…
Et le monstre qui les traque.

Dans les brumes de Capelans, la nouvelle aventure du capitaine Coste se fera à l’aveugle.

Mon avis

Alerte coup de cœur. Oui, deuxième coup de cœur de l’année.

J’ai eu le plaisir de retrouver Coste, ce flic cabossé et totalement brisé psychologiquement, à St-Pierre-et-Miquelon, où il est encore plus dépressif. Il a en charge une maison qui sert de planque pour les repentis, les truands qui ont balancé des noms et qui font donc partie du programme de protection des témoins. Il est leur nounou le temps de les faire parler et qu’une nouvelle identité leur soit attribuée.

Dans le roman, il doit s’occuper d’une victime particulière puisqu’elle a été séquestrée pendant 10 ans dans une cave par un serial killer. Pourquoi elle a été épargnée ? Pourquoi ne s’est-elle pas échappée avant ? Peut-elle décrire son bourreau, connait-elle son identité ? Tant de questions auxquelles la police souhaite qu’elle réponde. Et ça, c’est le boulot de Coste : il doit la faire parler.

Dès lors, il va être embarqué bien malgré lui dans une sacrée histoire qui concerne cette victime, Anna, une jeune femme de 24 ans aussi hypnotique que mystérieuse. Et notre Victor Coste chéri va en ressortir encore plus amoché.

C’est merveilleusement bien écrit, captivant comme toujours avec Olivier Norek. J’ai retrouvé le même engouement qu’avec Surface, la même passion pour l’écriture de l’auteur. J’ai kiffé ce roman, avalé d’une traite, j’ai englouti les pages, je me suis goinfrée, je voulais absolument connaître la fin. Et je n’ai pas été déçue.

Bravo M. Norek, j’ai retrouvé mon amour pour vous, pour Coste, et je n’ai qu’une envie : vous retrouver très vite.

7 commentaires sur “Dans les brumes de Capelans – Olivier NOREK

  1. Et dire que je n’ai pas encore lu cet auteur… ça ne serait tarder !
    Je suppose qu’il faut mieux lire les enquêtes de Coste dans l’ordre ?
    Bonne journée !

    J’aime

Répondre à La Papivore Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :